L’OIM reste engagée dans la réinstallation malgré un ralentissement en 2018

Posted: 
10/23/18
Themes: 
Resettlement

Genève - Pendant les six premiers mois de 2018, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) a contribué à la réinstallation de 47 198 réfugiés en partance de 106 pays différents. L’Organisation joue un rôle clé dans le processus de réinstallation en fournissant des services qui préparent les réfugiés à l’intégration dans leurs nouveaux pays.

Le Liban, la Turquie et l’Afghanistan étaient les trois principaux pays de départ des réfugiés réinstallés à travers le monde. En outre, les réfugiés syriens, afghans et congolais (de la République démocratique du Congo) étaient les trois principales nationalités choisies pour la réinstallation. Ces réfugiés ont commencé une nouvelle vie dans 26 pays différents, les Etats-Unis, le Canada et la Suède étant les trois principaux pays d’accueil. 

En coopération avec les gouvernements européens, l’OIM soutient également la relocalisation de réfugiés et de migrants qui sont arrivés aux ports d’entrée dans des pays comme la Grèce vers d’autres pays d’accueil européens. Entre janvier et juin 2018, l’OIM a relocalisé 1 595 personnes vers des pays de destination à l’intérieur de l’Europe. 

Par rapport aux chiffres de la réinstallation entre janvier et juin 2017, le nombre de réfugiés réinstallés pendant le premier semestre 2018 a baissé de 40 pour cent, passant de 79 299 à 47 197. De la même manière, la relocalisation de réfugiés et de migrants en Europe a chuté de 88 pour cent, passant de 13 260 à 1 546 pendant la même période. 

Même si les Etats-Unis restent le principal pays d’accueil de réfugiés réinstallés en 2018, le nombre d’admissions a chuté, passant de 31 808 admissions en 2017 à 14 379 pendant le premier semestre 2018. 

D’après le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, à l’issue du premier semestre 2018, 68,5 millions de personnes ont été déplacées de force à travers le monde, dont 25,4 millions qui ont traversé des frontières internationales et sont reconnues comme réfugiés par le HCR. 

« La réinstallation reste un outil de protection essentiel pour certaines des populations les plus vulnérables du monde. Il est important pour les acteurs de soutenir et de promouvoir la réinstallation, afin de maintenir cette possibilité précieuse, et cette importante solution humanitaire est rappelée aux responsables politiques », a déclaré Craig Murphy, chargé du programme de l’OIM pour le Mécanisme des pays de réinstallation émergents (ERCM). 

Malgré son ralentissement, la réinstallation offre une solution humanitaire multilatérale cruciale pour les réfugiés. Outre l’intégration et le retour, la réinstallation est l’une des trois solutions durables pour les réfugiés, et l’une des seules options pour ceux qui vivent en situation de déplacement prolongé. 

Toutefois, la réinstallation en tant que solution durable n’est accessible qu’à moins d’un pour cent de la population réfugiée. C’est pourquoi l’OIM soutient l’expansion et l’amélioration des programmes de réinstallation traditionnels ainsi que la diversification des solutions complémentaires de migration pour les réfugiés, notamment le regroupement familial, les visas et bourses d’études et la migration de main-d’œuvre. 

« L’OIM continue de soutenir les gouvernements engagés dans la réinstallation en tant que solution durable pour les réfugiés en fournissant des services complets pour préparer les réfugiés, les aider pendant le voyage et les aider à s’intégrer à leur arrivée. Ces services sont assurés par des protocoles bien établis pour les évaluations de santé et l’élaboration de formations professionnelles et de cours d’orientation avant le départ », a expliqué Craig Murphy. 

Les partenariats et la coordination étroite sont essentiels pour une réinstallation efficace. L’OIM planifie et coordonne avec les gouvernements afin de garantir un processus de réinstallation effectué en toute sécurité et dans la dignité. Le HCR est le premier intervenant dans l’identification des réfugiés envisagés pour une réinstallation. 

Cette courte vidéo d'animation présente le processus de réinstallation d’une famille de réfugiés, depuis la sélection jusqu’à l’accueil. Elle met en lumière la détresse des réfugiés et le rôle de l’OIM dans les aspects essentiels de la réinstallation, comme la santé et l’intégration, pour garantir un déplacement en toute sécurité et dans la dignité. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Craig Murphy, siège de l’OIM à Genève, Tel : +41 22 717 9183, Email : cmurphy@iom.int

  • Dans le cadre du processus d’orientation avec le départ, le personnel de l’OIM fait essayer de nouvelles chaussures à une famille de réfugiés à Mae Sot, en Thaïlande. OIM/2017