L’OIM salue la décision de la Colombie d’offrir la nationalité aux enfants nés dans le pays de parents vénézuéliens depuis 2015

Posted: 
08/06/19
Themes: 
Migrants Rights, Refugee and Asylum Issues

Bogota - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) salue la décision prise par le gouvernement de Colombie octroyant la nationalité aux enfants nés dans le pays de parents vénézuéliens. Cette mesure profitera à plus de 24 000 enfants risquant l’apatridie.

Avec cette mesure administrative exceptionnelle et temporaire annoncée hier (05/08) par le Président colombien, Iván Duque, le gouvernement confirme son engagement envers les droits de l’homme et les conventions internationales, en garantissant aux garçons et filles le droit à une nationalité, indépendamment de leur statut migratoire.

« Cette résolution contribue à la migration régulière et sûre, ce qui, nous l’espérons, facilitera la reconnaissance des droits fondamentaux des enfants vénézuéliens, et contribuera à leur intégration dans la société », a déclaré Ana Durán Salvatierra, chef de mission de l’OIM en Colombie.

La résolution entrera en vigueur le 20 août 2019 et s’appliquera aux enfants nés sur le territoire colombien depuis le 19 août 2015. Le gouvernement colombien contribuera à éviter que cette population vulnérable ne devienne apatride, représentant un pas très important pour garantir sa protection intégrale.

L’OIM et le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat américain fourniront un appui technique au Bureau d’enregistrement national colombien dans la mise en œuvre de cette résolution, ainsi que dans la diffusion de la campagne Primero la Niñez.

La campagne vise à informer la population ciblée sur l’accès à cette mesure, les procédures à suivre, la date d’entrée en vigueur de l’initiative et le rôle des différentes entités.

D’après Migración Colombia, à travers son Unité administrative spéciale, à compter du 30 juin 2019, plus de 1,4 million de Vénézuéliens se trouvent en Colombie, qui est le premier pays d’accueil dans la région.

Dans son effort visant à soutenir le gouvernement dans cette campagne, l’OIM est rejoint par d’autres agences des Nations Unies, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Colombie : Andrea López, email : anlopez@iom.int ou Karen Mora, Tel. +(57) 1 639 7777, email : kmora@iom.int

  • Affiches de la campagne Primero la Niñez.