L’OIM Sarajevo publie un rapport financé par le Fonds de développement de l’OIM

Posted: 
03/17/15

Bosnia and Herzegovina - Cette semaine, à Sarajevo, l’OIM a publié un rapport intitulé « Mapping Major Migration Flows Over the Territory of Western Balkan Countries, 2009-2013 (Cartographie des principaux flux migratoires sur le territoire des pays des Balkans occidentaux). »

 

Le rapport a été produit par l’OIM dans le but d’aider les gouvernements des Balkans occidentaux à formuler des politiques adéquates visant à renforcer la gestion des flux migratoires de plus en plus composites depuis, à travers et vers la région des Balkans occidentaux. Le rapport présente des conclusions basées sur l’identification des principaux flux migratoires réguliers et irréguliers à travers le territoire des Balkans occidentaux pour la période 2009-2013.

 

Le rapport est centré sur plusieurs thèmes : la migration vers et depuis les pays des BO à des fins professionnelles, éducatives et pour la réunification familiale ; l’entrée et le séjour irréguliers des migrants extérieurs à la région ; la protection internationale ; le retour des citoyens des Balkans occidentaux dans le cadre d’accords de réadmission ; ainsi que la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants dans la région.

 

Lors de l’ouverture de l’événement, Gianluca Rocco, Coordinateur sous-régional de l’OIM pour les Balkans occidentaux, a souligné l’importance du rapport pour aider les gouvernements et les acteurs nationaux et internationaux à évaluer les tendances migratoires actuelles et à formuler des politiques et des réponses opérationnelles sur mesure et basées sur des éléments concrets.

 

« C’est une préoccupation croissante qui requiert une approche régionale, pour laquelle une évaluation de la situation sur le terrain à l’intérieur de la région est primordiale. Le lancement de cette étude nous permet de réunir tous les acteurs concernés, afin non seulement de présenter les conclusions mais également de débattre des recommandations pour les prochaines étapes. Les conclusions de cette recherche serviront de base pour les activités développées dans le cadre du Plan d’action régional OIM-HCR pour les Balkans occidentaux, en coopération étroite avec le HCR », a déclaré M. Rocco.

Présentant les conclusions de l’étude sur la migration de transit irrégulière par les Balkans occidentaux, Harry Smith, chargé du développement du projet de l’OIM, a mis en avant la hausse du nombre de migrants irréguliers d’origine extrarégionale détectés en transit dans les Balkans occidentaux.

Ce phénomène atteste de l’importance que continue d’avoir l’itinéraire des Balkans pour la migration de transit irrégulière. L’élargissement des frontières externes de l’UE avec les Balkans occidentaux et l’existence de réseaux de trafic établis continueront probablement de faire de la région un itinéraire de transit clé pour les migrants irréguliers cherchant à entrer dans l’Union européenne. Ces migrants s’exposent à des risques de blessures et de violences entre les mains des trafiquants et d’autres groupes criminels et sont sujets à l’exploitation pendant le transit, il est dont primordial de développer davantage la coopération transfrontalière afin de mieux gérer ces flux », a déclaré M. Smith.

Présentant les conclusions sur les demandeurs d’asile, sur la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants, Andrea Dabizzi, chargé du projet de l’OIM, a souligné l’inquiétude croissante que soulèvent ces questions dans les Balkans occidentaux et leurs alentours.

« Les flux de demandeurs d’asile constituent encore aujourd’hui une préoccupation dans la région des Balkans occidentaux, à la fois pour les demandeurs d’asile en transit dans la région dont le but est d’atteindre l’UE, et pour les demandeurs d’asile originaires des Balkans occidentaux dans l’UE. Par ailleurs, le trafic illicite de migrants et la traite d’êtres humains restent des problèmes critiques », a déclaré M. Dabizzi.

La majorité des victimes de traite sont des ressortissants nationaux ou des citoyens des pays voisins. En plus de l’exploitation sexuelle, la traite pour le travail forcé a augmenté. Bien qu’une législation ait été adoptée dans tous les pays, les cadres insitutionnels sont différents et nécessitent une harmonisation.

« La coopération au niveau régional et avec les acteurs de l’UE doit être renforcée afin de résoudre ces problèmes plus efficacement, allant de la disponibilité et de la comparabilité des données à la synchronisation et à l’harmonisation des réponses », a expliqué M. Dabizzi.



Pour plus d’informations, veuillez contacter Edita Selimbegovic, Coordinatrice RP OIM, Tel: 033 293 700, Email: eselimbegovic@iom.int

IOM launches the report “Mapping Major Migration Flows Over the Territory of Western Balkan Countries, 2009-2013” in Sarajevo in Bosnia and Herzegovina. The report presents findings based on a mapping of the main regular and irregular migration flows through the territory of the Western Balkans in the period 2009-2013. © IOM 2015