L’OIM s’associe à Asiacell pour soutenir la reprise économique en Iraq

Posted: 
08/06/19
Themes: 
Migration and Development

Erbil — Le conflit avec l’EI a déplacé 6 millions de personnes en Iraq, perturbé l’économie nationale et limité les opportunités d’emploi pour les citoyens. Soixante pour cent des emplois en Iraq sont dans le secteur privé, au sein de petites et moyennes entreprises (PME). Un grand nombre de ces entreprises ont subi des pertes en raison du conflit et ont besoin d’une aide pour reconstruire.

A Falloujah, par exemple, une évaluation de marché de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a révélé que 69 pour cent des entreprises du bâtiment et 66 pour cent des entreprises dans le domaine de l’alimentation avaient vu leurs ateliers pillés ou incendiés entre 2014 et 2017. Mossoul et de nombreux autres endroits ont également montré un niveau élevé de dégâts et un accès limité au financement - problèmes que le Fonds pour le développement de l’entreprise (EDF) est destiné à aider à surmonter.

Lundi (05/08), l’OIM en Iraq a signé un Mémorandum d’accord avec l’entreprise de télécommunications Asiacell pour soutenir l’innovation dans le cadre de l’EDF - un programme pour les moyens de subsistance qui contribue à la reprise économique et à la redynamisation du secteur privé grâce à un soutien sur mesure aux petites et moyennes entreprises.

L’élément « innovation » (EDFi) soutient les entreprises technologiques dès le départ et les start-ups technologiques en Iraq qui peuvent contribuer à l’économie locale et créer des emplois pour les jeunes dans le secteur des technologies.

« Nous pensons vraiment que la participation du secteur privé est une condition nécessaire pour la reprise économique durable et la création d’emploi », a déclaré Gerard Waite, chef de mission de l’OIM. « L’OIM en Iraq se réjouit de cette collaboration durable et productive avec Asiacell, car nous œuvrons en vue d’élargir la création d’emploi et d’améliorer les possibilités économiques à travers l’Iraq. »

« Aujourd’hui marque le début d’un partenariat stratégique entre Asiacell et l’OIM qui mettront en œuvre l’EDFi en Iraq », a ajouté Amer Sunna, PDG d’Asiacell. « Asiacell se réjouit de contribuer au développement des compétences et des capacités des jeunes et à la création de la base d’une économie puissante et durable. »

L’EDF vise à restaurer les infrastructures économiques essentielles en apportant un capital financier aux PME dans les secteurs économiques qui avaient du succès avant le conflit mais qui ont subi des pertes et des dégâts et qui ont une forte demande de main-d’œuvre. En ciblant les secteurs clés et en fournissant le financement nécessaire, l’EDF encourage la création d’emploi rapide mais également à grande échelle. Le Fonds a reçu des centaines de demandes depuis que la phase pilote a été lancée en septembre 2018, et 142 subventions aux entreprises ont été approuvées à ce jour.

« Après la libération de Mossoul, l’ai vendu une petite parcelle de terrain que je possédais et j’ai fait de mon mieux pour rouvrir mon usine », a expliqué Moufaq Ahmed Mohamed, bénéficiaire de l’EDF et propriétaire d’une usine d’oxygène. « J’ai débuté avec seulement deux employés. Plus tard, j’ai reçu une subvention qui m’a permis d’acheter un générateur qui est crucial pour mon travail. »

« [Avant cela], je perdais régulièrement de nombreuses heures de travail en raison de coupures de courant soudaines », a-t-il poursuivi. « Ce générateur a été une aubaine pour mon usine. Je pouvais produire plus, ce qui m’a permis d’embaucher davantage de personnes et d’étendre ma main-d’œuvre à 11 travailleurs, permettant ainsi de nourrir 11 familles. Cela me rend très heureux ; ce type de soutien pour le secteur privé contribue à la renaissance et à la reconstruction de Mossoul. »

L’EDF fait partie du travail de l’OIM en soutien au peuple et au gouvernement d’Iraq afin de promouvoir le relèvement durable à travers le pays.

L’EDF de l’OIM en Iraq est soutenu par le Bureau de la population, ds réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat américain ; le Service de la Commission européenne à la coopération internationale et au développement (DG DEVCO), KfW, la Banque allemande de développement, le gouvernement des Pays-Bas et l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

Pour plus d’informations, veuillez contacter Rawan Saed, OIM Iraq, email : rsaed@iom.int

  • Le Fonds pour le développement de l’entreprise (EDF) est un programme de moyens de subsistance qui contribue au relèvement économique et à la redynamisation du secteur privé à travers une aide sur mesure aux petites et moyennes entreprises. Photo : OIM