L’OIM soutient l’accès équitable des migrants aux soins de santé en Afrique du Sud

Posted: 
11/25/16
Themes: 
Migration Health

Afrique du Sud -  Des employés gouvernementaux et des représentants de la société civile se sont réunis, cette semaine, à Johannesburg, pour la troisième Consultation nationale sur la santé migratoire afin de débattre des progrès de l’Afrique du Sud dans la réponse à l’épidémie de VIH. Les consultations nationales se tiennent depuis 2010 pour débattre de l’accès équitable au système de santé publique en Afrique du Sud.

Les participants ont partagé les enseignements tirés et ont identifié les domaines qui nécessitent un renforcement, en fonction des conclusions tirées des deux dernières consultations. Ils ont conclu qu’il restait beaucoup à accomplir pour améliorer la santé et le bien-être de tous les migrants en Afrique du Sud, indépendamment de leur statut juridique dans le pays.

Les participants ont salué le travail des « agents du changement », les travailleurs de première ligne qui sont essentiels pour faire appliquer les politiques formulées par les branches législatives du gouvernement aux niveaux national et provincial.

Le modèle d’agent du changement de l’OIM permet aux pairs de devenir des communicateurs et des promoteurs du changement, plutôt que juste des éducateurs. En tant que tels, ils répondent aux besoins locaux plutôt qu’à des suppositions prédéterminées. Les agents du changement sont des membres ordinaires de communautés qui s’engagent à servir leur communauté en tant qu’agent du changement.

L’OIM fournit une aide technique au Conseil national sud-africain contre le SIDA (SANAC) pour répondre au problème du VIH chez les migrants et les populations mobiles. En 2014, un Forum national a été établi en vue de consolider les efforts de l’OIM et du gouvernement dans ce domaine.

En outre, l’OIM continue de travailler avec les partenaires locaux dans divers secteurs, tel quel l’agriculture à des fins commerciales, afin de réduire les vulnérabilités au VIH et à la TB chez les travailleurs saisonniers migrants et la communauté dans son ensemble.

« L’Afrique du Sud dispose de politiques et de stratégies progressistes. Cependant, elles ne sont pas toujours appliquées et c’est sur ce point que le dialogue doit être centré », a déclaré Ricard Ots, chef de mission de l’OIM en Afrique du Sud.

« L’accès au soins de santé pour les migrants est extrêmement important car de nombreux migrants ont un emploi dit « 3D » (difficile, dangereux et dégradant). Collaborer avec les fournisseurs de service sur le terrain pour leur donner les informations et les outils nécessaires afin de servir les migrants et les communautés est essentiel pour permettre aux migrants d’accéder équitablement aux soins de santé », a t-il ajouté.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lerato Tsebe, OIM Afrique du Sud, Tel: +27-72-127-7094, Email: ltsebe@iom.int

Participants at the National Migration Health Consultation in Johannesburg, South Africa.