L’OIM soutient un plan de santé publique d’urgence pour l’aéroport de Kotoka au Ghana

Posted: 
08/12/16
Themes: 
Migration Health

Ghana - Le programme de sécurité sanitaire mondiale de l’OIM au Ghana (GHSA) aide l’aéroport international Kotoka (KIA) à élaborer un Plan de santé publique d’urgence (PHECP) adapté aux opérations et à la capacité de l’aéroport.

La formulation du plan fait suite à l’épidémie d’Ebola qui a touché plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest il y a deux ans. L’aéroport dispose déjà de plans de préparation à l’urgence pour les situations tels que les catastrophes naturelles, les incendies, les piratages et les alertes à la bombe.

Le PHECP sera un document détaillé spécifique à l’aéroport KIA qui s’harmonisera avec les plans de réponse nationaux et ceux de KIA déjà existants. Il orientera les procédures de préparation et de réponse aux situations d’urgence en matière de santé publique à l’aéroport.

Sa mise en œuvre améliorera le respect de KIA du Règlement sanitaire international 2005 et permettra également aux autorités de gérer adéquatement toute menace réelle ou potentielle de santé publique.

L’OIM a soutenu l’élaboration du document du PHECP en organisant un atelier d’une semaine qui a réuni des hauts responsables de Ghana Airport Company Limited, du Service ghanéen de la santé, du Point focal national du Règlement sanitaire international (RSI), de l’Autorité ghanéenne de l’aviation civile, de la Clinique de l’aéroport, du Contrôle du trafic aérien, de la sécurité de l’aviation, du Service ghanéen de l’immigration, de l’Unité sanitaire portuaire du GHS, du Département de la quarantaine des plantes et des services vétérinaires du Ministère de l’alimentation et de l’agriculture.

Michael Adjabeng, point focal national du RSI a salué l’initiative, qui comblera les lacunes dans les capacités de base de l’aéroport. « S’il n’existe aucun schéma d’organisation, tous les ingrédients sont réunis pour le chaos en cas d’urgence. Mais l’existence de schémas concrets apporte des structures grâce auxquelles nous pouvons faire face », a t-il fait remarquer.

Enfin, le PHECP sera adapté et élargi à d’autres points d’entrée sélectionnés dans le pays où le programme du GHSA est mis en œuvre, notamment aux frontières d’Aflao et d’Akanu (avec le Togo) et à la frontière de Paga (avec le Burkina Faso).

Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies financés par le GHSA de l’OIM sont un programme sous régional qui vise à renforcer la capacité des pays à créer un monde à l’abri des menaces de maladies contagieuses et d’élever la sécurité sanitaire mondiale en tant que priorité nationale et mondiale. Le programme est actuellement mis en œuvre dans six pays : le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Sénégal et la Sierra Leone.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM au Ghana, Joy Paone, Tel: +233 302 742 930 Ext 2414, Email: jpaone@iom.int ou Papa Kwaw Mensah, Tel. +233 244328105, Email: pkmensah@iom.int 

Photo: OIM