L’OIM suit les rapatriements de migrants haïtiens depuis les Bahamas

Posted: 
11/15/19
Themes: 
Migrant Assistance

Port-au-Prince - L’OIM en Haïti et l’Office national haïtien de la migration (ONM) suivent le rapatriement de 340 migrants depuis les Bahamas. Parmi les migrants rapatriés, 153 ont été interrogés par l’OIM à leur arrivée dans les aéroports de Port-au-Prince et de Cap-Haïtien. Les personnes rapatriées ont indiqué être principalement originaires des régions au nord d’Haïti (départements du Nord-Ouest, du Nord et du Nord-Est).

Ces rapatriements étaient courants dans le passé mais avaient été temporairement interrompus début 2019 en raison de l’agitation civile et de la situation générale en Haïti. Après le passage de l’ouragan Dorian aux Bahamas le 5 septembre, les procédures de rapatriement ont repris le 10 octobre, quelques semaines après que les autorités bahamiennes ont annoncé leur intention d’expulser tous les migrants irréguliers/sans papiers de leur territoire.

Les rapatriés ont déclaré qu’ils avaient été principalement arrêtés dans la rue, sur leur lieu de travail ou chez eux lors de raids généralement effectués en pleine nuit par les responsables de l’immigration. Les migrants de retour ont également indiqué être restés en détention pendant des périodes allant de 10 à 30 jours.

La plupart des Haïtiens de retour ont indiqué qu’ils résidaient sur l’île d’Abaco, aux Bahamas, et qu’ils avaient été évacués après l’ouragan Dorian. « Nous avons tout perdu aux Bahamas à cause de Dorian. Et maintenant, ils nous ramènent en Haïti. Qu’allons-nous faire ? », a confié l’un des migrants de retour.

« Nous sommes préoccupés par ces rapatriements car la situation en Haïti demeure fragile », a expliqué Giuseppe Loprete, chef de mission de l’OIM en Haïti.

L’ouragan Dorian de catégorie 5 s’est abattu sur les Bahamas le 5 septembre, provoquant une destruction massive sur les îles de Grand Bahama, d’Eleuthera et d’Abaco. Bon nombre des personnes touchées à Abaco étaient d’origine haïtienne.

Le recensement 2010 aux Bahamas estimait que 39 000 des 351 000 habitants des Bahamas étaient des Haïtiens ou des personnes d’origine haïtienne.

L’ONM et l’OIM ont accueilli 105 migrants haïtiens, rapatriés le 5 novembre. L’OIM a fourni aux rapatriés une aide à l’arrivée, pour couvrir notamment le transport jusqu’à leurs destinations finales et des kits d’hygiène. L’Organisation commencera bientôt à fournir une aide médicale et psychosociale à ces migrants traumatisés par leurs expériences.

Les rapatriements de migrants haïtiens devraient se poursuivre car les autorités bahamiennes ont fait part de leur intention d’expulser tous les migrants irréguliers de leur territoire. L’OIM en Haïti continuera de suivre ces retours en coordination directe avec l’OIM aux Bahamas et l’ONM pour garantir la collecte d’informations précises sur les rapatriés et la fourniture d’un soutien adéquat aux migrants vulnérables traumatisés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Emmanuelle Deryce, OIM Haïti, Tel. +509 2816 4664, email : ederyce@iom.int

  • 340 Haitian migrants have been returned by the government of Bahamas since 5 September. Photo: IOM/Bernard Lami 

  • Most of the returnees have indicated that they resided in the Island of Abaco, in the Bahamas and were evacuees from Hurricane Dorian. Photo: IOM/Bernard Lami 

  • “We lost everything in the Bahamas because of Dorian. And now they bring us back to Haiti! What will we do?” said one of the returned migrants. Photo: IOM/Bernard Lami