Migration de travail vers le Canada et l'Espagne

Posted: 
05/15/08

De concert avec le gouvernement hondurien, le bureau de l'OIM
à Tegucigalpa a facilité la sélection finale
d'un autre groupe de migrants honduriens qui se sont vu offrir des
contrats de travail temporaires au Canada et en Espagne.

Six des 31 candidats retenus pour se rendre dans les El Dorado
Farms en Alberta (Canada) ont déjà travaillé
au Canada. Ce deuxième contrat leur a été
offert en récompense des efforts exceptionnels accomplis en
2007. Les 25 autres candidats sont en attente de leurs documents de
voyage et partiront bientôt au Canada.

Suite à une nouvelle requête de Maple Leaf Foods
Canada, un groupe de 148 personnes a été formé
pour travailler dans les usines de traitement de la viande dans les
provinces de Manitoba, d'Alberta et de Saskatchewan. Le premier
groupe de 20 personnes doit quitter le Honduras le 21 mai. Le reste
du groupe suivra en mai et en juin une fois que toutes les
formalités d'avant départ auront été
remplies et les documents de voyage remis.

Frutas Queralt, en Espagne, a également sollicité
l'OIM Honduras pour l'aider à pourvoir des postes
temporaires et la société accueillera un premier
groupe de 25 Honduriens le 19 mai.

Nancy, qui a été sélectionnée au
titre de ce programme, a confié à l'OIM qu'il s'agit
pour elle «d'une excellente opportunité qui lui
permettra d'aider ma famille d'aller de l'avant. »

A la demande d'un employeur, la procédure de
sélection de l'OIM dans le cadre d'un programme de travail
débute par la diffusion d'annonces dans les médias
locaux. Cette première phase est suivie par le traitement et
l'examen des demandes, les entretiens de
pré-sélection, et les examens médicaux. La
sélection finale est effectuée par l'employeur lors
d'un entretien avec les candidats
pré-sélectionnés par l'OIM.

À l'issue de cet entretien final, les candidats
reçoivent l'aide de l'OIM pour rassembler les documents
nécessaires et remplir les formulaires d'obtention de
documents de voyage; ils ont également le soutien de l'OIM
en cas de questions sur leur contrat, leur examen médical,
leur niveau linguistique et leur orientation culturelle.

Norberto Girón, chef de mission de l'OIM au Honduras,
affirme que « l'OIM vise à faciliter la migration
légale et ordonnée et à promouvoir la
migration pour le développement. Nous préparons les
migrants pour s'assurer qu'ils tirent le plus grand
bénéfice de leur nouveau travail et environnement.
Tous vont envoyer de l'argent à leur famille, ce qui aidera
à améliorer le niveau de développement au sein
des communautés d'origine. Le but ultime de l'OIM est de
promouvoir une plus grande coopération entre les
gouvernements, le secteur privé et les organisations
internationales. »

D'après les statistiques officielles, le taux de
chômage du Honduras s'élève à 17 pour
cent; 46 pour cent de la population est sous-employée. On
estime que près d'un million d'Honduriens travaillant
à plein temps gagnent moins que le salaire
minimum. 

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Evelyn Andino

OIM Honduras

Tél.: +504.220.1100 Exts. 1510

E-mail: "mailto:[email protected]">[email protected]

ou

Jeremy Mac Gillivray

OIM Honduras

Tél.: +504.220.1100 Ext. 1516

E-mail:  "mailto:[email protected]">[email protected]