Nouveau rapport de l’OIM : plus d’un migrant irrégulier sur cinq est arrivé en Europe par voie terrestre

Posted: 
09/14/18

Vienne - Bien que la traversée dangereuse et meurtrière de la Méditerranée soit bien connue, de nouveaux chiffres de l’OIM montrent que plus d’un migrant sur cinq arrivé irrégulièrement en Europe l’a fait par voie terrestre. 

L’itinéraire le plus fréquent est celui qui relie la Turquie à la Grèce, où les autorités ont recensé 12 166 arrivées par voie terrestre depuis le début de l’année. 

« Que les migrants tentent de fuir par voie terrestre ou maritime, nous devons toujours garder à l’esprit les dangers auxquels ils sont confrontés et le modèle économique cynique des passeurs qui les exploitent », a déclaré Lado Gvilava, chef de mission de l’OIM en Turquie. « Nous savons que dès qu’une route est bloquée, une autre s’ouvre. Tant que les populations voient leur lieu de vie comme dangereux, nous devons œuvrer avec les gouvernements pour leur fournir la protection dont ils ont besoin, qu’ils soient dans des camps, en déplacement ou arrivés dans de nouveaux pays. » 

D’après les données de l’OIM, les 17 966 arrivées par voie terrestre en Europe entre janvier et début septembre 2018 représentent une multiplication par six par rapport aux 2 464 migrants enregistrés pendant la même période l’an dernier. 

Les mouvements migratoires accrus à travers les Balkans occidentaux (Albanie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine) se poursuivent pendant cette période, avec 18 038 déplacements entre janvier et septembre 2018, soit près de cinq fois plus que les 2 675 enregistrés pour tout 2017. 

La majorité des migrants (12 816) sont enregistrés en Bosnie-Herzégovine. Le Pakistan est le pays d’origine le plus couramment déclaré par un tiers du nombre total de migrants enregistrés, suivis de la République arabe syrienne (11%), de l’Afghanistan (14%), de la République islamique d’Iran (11%), de l’Iraq (9%) et de 29 autres nationalités. Au Monténégro et en Albanie, les ressortissants syriens sont majoritaires (44% et 55% respectivement) suivi des Pakistanais (18% et 10% respectivement) et des Iraquiens (7% et 8% respectivement). 

Pour plus d’informations, sur les arrivées en Europe, rendez-vous sur http://rovienna.iom.int/publications et lisez le dernier rapport qui regroupe les informations disponibles sur les flux de migration composites vers l’Europe pour le mois de juillet 2018 (en anglais). Davantage d’informations sur le profil des migrants qui se rendent en Europe sont contenues dans l’analyse des sondages individuels réalisés au début de l’été auprès de migrants en Bosnie-Herzégovine. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Joe Lowry Bureau régional de l’OIM à Vienne, Tel. +43660 3776404, email : jlowry@iom.int ou Ryan Schroeder, Bureau régional de l’OIM à Bruxelles, Tel. +3248 5597348, email : rschroeder@iom.int

  • Cover of IOM’s report on displacement in Europe, showing migrants moving towards the Croatian border from Velika Kladusa, Bosnia.  Photo: IOM