OIM : L’OIM félicite le Koweït pour son passage au rang 2

Posted: 
06/28/19
Themes: 
Counter-Trafficking

Koweït - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Koweït a félicité le gouvernement du Koweït pour son passage au rang 2 dans le rapport sur la traite des personnes (TIP) 2019 du Département d’Etat américain. 

Entre 2016 et 2018, le Koweït a maintenu son statut au rang 2 sur la liste de surveillance du rapport annuel sur la traite. Pendant ces deux années, les efforts de l’Etat du Koweït pour se conformer aux lois et normes internationales visant à lutter contre la traite des personnes ont considérablement augmenté, et ce de façon constante. 

Iman Ereiqat, chef de mission de l’OIM au Koweït, a déclaré : « cette évolution est conforme au leadership humanitaire pionnier et aux efforts déployés par le Koweït, pas seulement au niveau local mais également aux niveaux régional et mondial afin de contribuer à l’allègement de la souffrance de ceux qui sont touchés par des crises indépendamment de leur sexe, de leur origine, de leur nationalité, de leur religion ou de leur affiliation politique. » 

Davantage de victimes de traite reçoivent plusieurs services de protection, notamment le Centre pour travailleuses migrantes de l’Autorité publique pour la main-d’œuvre (PAM). Le centre est un refuge pour les travailleuses exploitées ou victimes de traite, qu’elles soient étrangères ou koweïtiennes. Une ligne d’assistance téléphonique a récemment été mise en service pour traiter les plaintes toute la journée. 

L’Etat du Koweït fait de son engagement continu envers la protection des droits des quelque 600 000 travailleurs domestiques un exemple. Une loi anti-traite adoptée en 2013 garantit que les droits des travailleurs domestiques soient entièrement protégés. La loi n° 68/2015m, adoptée deux ans plus tard, prévoit la protection des droits aussi bien du travailleur que de l’employeur. Les cas de traite potentielle signalés sont étudiés de près par l’unité spécialisée du Ministère de l’intérieur et les criminels sont ensuite condamnés en fonction des crimes commis. 

La mission de l’OIM au Koweït maintient des liens solides avec l’Etat du Koweït et le Centre du gouvernement en leur fournissant des conseils techniques si nécessaire et en fournissant aux migrants vulnérables une aide au retour volontaire et à la réintégration (AVRR). L’OIM œuvre en coordination étroite avec les ministères des affaires étrangères, de l’intérieur, de la justice et avec l’Autorité publique pour la main-d’œuvre. Il est important de noter que pour la première fois, l’OIM a nommé Sheikha Bibi Nasser Al Sabah comme Ambassadeur de bonne volonté pour le Conseil de coopération du Golfe, pour ses efforts admirables dans la défense des droits des travailleurs migrants depuis une décennie. 

Pour lire le rapport dans son intégralité, cliquez ici (en anglais). 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Dana Al-Othman, OIM Koweït, email : dalothman@iom.int