Panaméens et migrants ont un meilleur accès aux services de santé et coexistent mieux

Posted: 
07/03/20
Themes: 
Migration Health

Panama City - Le projet intitulé « Renforcement des communautés pour les soins de santé primaires » a été mis en œuvre par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en étroite coordination avec le Ministère de la santé du Panama. Il a pris fin il y a quelques semaines, après avoir été financé par le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) du Ministère américain de la santé et des services sociaux.

Tout en aidant les migrants, le projet a également permis aux habitants du pays d’en savoir plus sur les nouveaux arrivants parmi eux, dont de nombreux Vénézuéliens.

Albis est panaméenne. « Bien que mes relations avec les migrants aient toujours été bonnes, je n'ai jamais approfondi mon regard sur eux », confie-t-elle. Cela a changé lorsqu'elle a rejoint le projet de l'OIM en tant que promotrice de la santé.

« J'ai découvert de nombreux récits », a expliqué Albis. « Mais il y en a une qui m'a marquée : Fiorella, une femme vénézuélienne, enceinte, menacée d'avortement et craignant de se rendre dans les centres de santé. Nous l'avons aidée à se faire soigner d'abord dans un centre de santé, puis à l'hôpital ».

Malheureusement, Fiorella a perdu son bébé, mais l'équipe lui a sauvé la vie, lui a apporté un suivi et un soutien émotionnel. Elle s'est rétablie et a décidé de faire partie d'un réseau communautaire qui oriente les autres migrants vers les centres de santé auxquels ils peuvent accéder.

Plus de 7 000 migrants de différents pays et des Panaméens vulnérables des districts de San Miguelito et de La Chorrera, deux des zones où la proportion de migrants est la plus élevée au Panama, ont bénéficié du soutien de promoteurs de la santé comme Albis. Ces travailleurs communautaires ont fourni une orientation et des informations sur des sujets liés à la promotion de la santé et à la prévention des maladies et ont orienté les cas pour des soins de santé, tout en offrant un soutien et un suivi.

Grâce à ce projet, l'OIM a renforcé les efforts du Ministère de la santé pour améliorer l'accès aux soins de santé des migrants en situation vulnérable et de leurs communautés d'accueil. La campagne de communication et de sensibilisation des communautés a permis d'envoyer sur le terrain huit promoteurs de la santé qui ont été formés à la santé sexuelle, reproductive et mentale, à la vaccination, aux soins prénataux, aux maladies à propension épidémique, aux programmes du Ministère de la santé pour les enfants et les adolescents, et à d'autres sujets liés à la migration, tels que la traite des personnes, l'exploitation, la xénophobie, entre autres. En outre, 14 dirigeants communautaires bénévoles ont été identifiés et formés pour aider à l’orientation des cas.

Depuis cinq centres de santé, des équipes d'action se sont rendues dans des stations de métro et des supermarchés, et ont mené des séances de vaccination, des interventions dans les communautés et des séances de formation virtuelle. Parmi les personnes concernées par ce projet, 351 ont été orientées vers la vaccination et des soins médicaux, dont 15 cas suspects de COVID-19, qui se sont tous révélés négatifs.

« Ce projet est important car les étrangers dans notre pays ignorent souvent le champ d'action du Ministère de la santé et ont des difficultés à accéder à nos services », a déclaré Thays Noriega, responsable des affaires internationales et de la coopération technique du Ministère de la santé.

« L'une des prochaines étapes consistera à assurer le suivi de la population concernée, en collaboration avec les districts sanitaires », a ajouté Gonzalo Medina, responsable du programme national de l'OIM au Panama.

L'amélioration de l'accès aux services de santé n'est pas le seul impact de ce projet. « Maintenant, je vois plus qu'un Vénézuélien. Je vois un être humain qui, en raison de la situation dans son pays, a été poussé à abandonner sa famille, ses amis et ses coutumes », déclare Albis, la promotrice de la santé panaméenne. « Ils passent du statut de professionnels qualifiés et expérimentés à celui de vendeurs de rue. Ils se réinventent, deviennent des entrepreneurs et vivent dans la peur dans un endroit différent de leur pays ».

« C'est une excellente initiative pour nous. Grâce à ce projet, j'en ai appris un peu plus sur les coûts dans les centres de santé, l'attention de certains spécialistes, les médicaments, les vaccins que le Panama offre », a déclaré Josnelly, un bénévole vénézuélien prenant part au projet.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Mayteé Zachrisson, OIM Panamá, Email : mzachrisson@iom.int, Tél : +507 6312 5700.

  • Les promoteurs de la santé sont des travailleurs communautaires qui fournissent une orientation et des informations sur des sujets de promotion de la santé et de prévention des maladies, et qui orientent les cas vers les soins de santé. Photo : OIM.