Plus de 40 millions de personnes sont victimes d’esclavage moderne et 152 millions de travail des enfants à travers le monde

Posted: 
09/19/17
Themes: 
Human Smuggling, Labour Migration, Migration and Youth

New York – Une nouvelle étude réalisée conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Walk Free Foundation, en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), a révélé la véritable ampleur de l’esclavage moderne à travers le monde. Les données, publiées lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies, montrent que plus de 40 millions de personnes dans le monde étaient victimes d’esclavage moderne en 2016. L’OIT a également publié une estimation du travail des enfants, qui confirme qu’environ 152 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans étaient soumis au travail des enfants.

La nouvelle estimation montre que les femmes et les filles sont touchées de manière disproportionnée par l’esclavage moderne, représentant près de 29 millions de personnes, soit 71 pourcent du total. Les femmes représentaient 99 pourcent des victimes de travail forcé dans l’industrie du sexe et 84 pourcent des victimes de mariage forcé.

L’étude révèle que parmi les 40 millions de victimes d’esclavage moderne, environ 25 millions étaient victimes de travail forcé et 15 millions de mariage forcé.

Le travail forcé reste principalement concentré dans le secteur agricole (70,9 pourcent). Près d’un enfant travailleur sur cinq travaille dans le secteur des services (17,1 pourcent) et 11,9 pourcent travaillent dans l’industrie.

« Le message que l’OIT et ses partenaires de l’Alliance 8.7 envoient aujourd’hui est très clair : le monde ne sera pas en mesure d’atteindre les Objectifs de développement durable si nous ne déployons pas davantage d’efforts pour combattre ces fléaux. Ces nouvelles estimations mondiales peuvent aider à élaborer et structurer des interventions visant à prévenir le travail forcé et le travail des enfants », a déclaré M. Guy Rider, Directeur général de l’OIT.

« Le fait qu’en tant que société, nous ayons l’ingéniosité de créer quelque chose d’aussi remarquable que l’intelligence artificielle, mais que notre planète compte encore 40 millions d’esclaves modernes est une honte. Cela témoigne de la discrimination et des inégalités bien ancrées dans notre société aujourd’hui, et d’une tolérance scandaleuse de l’exploitation. Cela doit cesser. Nous avons tous un rôle à jouer pour changer cette réalité - les entreprises, les gouvernements, la société civile, chacune et chacun d’entre nous », a ajouté M. Andrew Forrest, Président et fondateur de la Walk Free Foundation.

A propos des données

Les nouvelles estimations mondiales sont le fruit d’un effort collectif des membres de l’Alliance 8.7, le partenariat mondial visant à éradiquer le travail forcé, l’esclavage moderne, la traite des êtres humains et le travail des enfants, qui rassemble des partenaires clés représentant les gouvernements, les institutions des Nations Unies, le secteur privé, les organisations d’employeurs et de travailleurs et la société civile afin d’atteindre la Cible 8.7 des Objectifs de développement durable.

Les données sont publiées dans deux rapports :

  • Les estimations mondiales de l’esclavage moderne : travail forcé et mariage forcé, préparé conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Walk Free Foundation, en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).
  •  Les estimations mondiales sur le travail des enfants : résultats et tendances, 2012-2016, préparé par l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Pour plus d’informations, veuillez contacter Joel Millman, siège de l’OIM, Tel : +41 79 103 8720, Email : jmillman@iom.int