Première université d’été sur la collecte de données pour les étudiants au Tchad

Posted: 
08/09/19
Themes: 
Capacity Building, Migration and Youth

N’Djamena – Dans le monde de l’aide humanitaire, des données précises mènent à de meilleures pratiques. Cet été, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) partage cet enseignement avec des étudiants universitaires au Tchad afin de renforcer les capacités dans le domaine de la collecte des données et de la gestion de l’information.

Collecter des données est essentiel pour mieux comprendre les flux migratoires et les besoins des populations déplacées au Tchad, où plus de 224 000 personnes sont actuellement déplacées. Grâce à la Matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’OIM, la collecte de données peut aider à développer des politiques et programmes fondés sur des faits et à améliorer la réponse humanitaire dans le pays.

L’OIM a organisé la première université d’été de la DTM pour les étudiants universitaires à N’Djamena pendant la première semaine d’août, une formation de six jours dispensée à 15 étudiants de l’enseignement secondaire et supérieur en sociologie, économie, gestion de l’information et informatique. Le programme de l’OIM a enseigné aux participants les méthodologies de collecte des données ainsi que les derniers outils pour le traitement et l’analyse des données.

« Nous souhaitons former un vivier de talents pour soutenir et améliorer la collecte de données dans le pays et continuer à donner l’opportunité aux jeunes de renforcer leur capacité », a déclaré Yakin Mwanza, coordonnateur de la DTM de l’OIM au Tchad, qui a mis l’accent sur l’importance de renouveler annuellement cette initiative pour offrir d’autres opportunités aux jeunes Tchadiens de développer leurs compétences en collecte et en gestion de données.

Pour la plupart des participants, l’université d’été était la première formation technique sur le terrain. Les participants ont également été davantage informés sur le travail de l’OIM au Tchad, à savoir comment l’utilisation de données fiables par l’OIM peut contribuer à protéger les communautés déplacées.

« J’encourage l’OIM à poursuivre cette initiative auprès de tous les jeunes Tchadiens. Cette formation nous aide, nous les jeunes, à comprendre les tendances migratoires dans notre pays et contribue à la protection des Tchadiens déplacés », a déclaré Nanra, étudiant en sciences des données.

A l’issue de la formation, les participants ont passé un examen pour sélectionner quatre gagnants qui pourront faire un stage au sein de l’équipe de la DTM.

L’Université d’été de la DTM a été rendue possible grâce au financement de la République fédérale allemande via son projet d’Aide d’urgence aux populations déplacées au Tchad et des Pays-Bas via son projet d’Amélioration de la compréhension des migrations et de la mobilité humaine au Tchad grâce à une meilleure gestion des données relatives à la migration.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Yakin Mwanza, email : mwanzazenza@iom.int

  • Les étudiants simulent une collecte de données auprès des communautés

  • Photo de groupe de l’Université d’été de la DTM

  • Les étudiants simulent une collecte de données auprès des communautés