Promouvoir l’emploi des jeunes à Kinshasa

Posted: 
11/26/19
Themes: 
Capacity Building

Kinshasa - Des millions de jeunes vivent en situation de précarité dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), souvent contraints de quitter le pays en raison du manque d’emplois stables.

Brunelle Maluka était l’une des 40 bénéficiaires d’un financement pour les petites entreprises de la part de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en juin, après avoir été sélectionnée et formée dans le cadre d’un projet visant à promouvoir l’emploi des jeunes.

Brunelle a créé une entreprise de fabrication de briques, vendues pour des projets de construction. Son entreprise prospère lui a permis d’embaucher six collaborateurs.

« Mon entreprise évolue si bien que j’ai pu ouvrir un magasin de ciment grâce aux bénéfices que j’ai engrangés », a déclaré Brunelle, qui a abandonné l’université car elle n’en avait pas les moyens. « C’est une petite entreprise où je vends des sacs de ciment et des matériaux bruts qui sont utilisés pour fabriquer des briques. »

Soixante-quinze jeunes, dont cinq de retour de Suisse, ont également reçu un soutien financier pendant la première phase du même projet financé par la Suisse qui cible les jeunes défavorisés de la capitale.

D’après Franklin Kinsweme Bilenga, chef de la Division des affaires sociales de Kinshasa, 70 pour cent des 15 millions d’habitants de la capitale ont moins de 18 ans. Le manque d’emploi fait croître la criminalité et la migration irrégulière, d’après le gouvernement.

C’est dans ce contexte que l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) offre un soutien financier à des jeunes comme Brunelle, issus de milieux défavorisés, pour monter de petites entreprises et créer de l’emploi.

Depuis 2005, l’OIM entreprend des actions contre la migration irrégulière depuis la RDC en mettant en œuvre des projets de prévention de la migration irrégulière et de ses risques, avec le soutien de donateurs, en finançant des centaines d’activités génératrices de revenus, principalement dans la ville de Kinshasa.

Lors de son discours à l’occasion de la présentation des activités menées à bien dans le cadre de la mise en œuvre de cette seconde phase, le 8 novembre, à Kinshasa, l’Ambassadeur de Suisse en RDC, Roger Denser, a félicité les bénéficiaires et a appelé la ville à soutenir ce projet en « éxonérant les 40 bénéficiaires, pendant un an ou plus, des taxes et impôts qui pèsent sur les petites entreprises qui opèrent dans la ville. »

« J’ai été très touché par les témoignages que j’ai entendus. J’espère que ce projet multipliera les efforts de tous les acteurs qui y participent », a-t-il déclaré.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Daco Tambilika, OIM RDC, email : dtambilika@iom.int

  • Brunelle Maluka is one of 40 recipients of IOM funding last June for the creation of small businesses. Her brick company now employs six people.   Photo: IOM