Renforcement de la coopération sur la gestion de la migration entre les pays de l'IGAD

Posted: 
05/08/08

Afin d'améliorer la coopération inter-états et
intra-régionale en matière de gestion des flux
migratoires en Afrique orientale, des représentants des
gouvernements de la région se réuniront à
partir du 12 mai dans la capitale éthiopienne Addis Ababa.

Organisée conjointement par la Commission de l'Union
africaine (UA), l'Autorité intergouvernementale pour le
développement (IGAD) et l'OIM, cette réunion de trois
jours visera également à renforcer la
coopération entre les États membres de l'IGAD et les
pays de transit tels que le Tchad, l'Égypte, la Libye, le
Niger, la Tunisie et le Yémen. Les politiques et les
défis opérationnels liés aux flux migratoires
en Afrique orientale seront également discutés.

Cet atelier, auquel participera le Directeur
général de l'OIM Brunson McKinley est le premier du
genre à être organisé dans la région. Il
fait suite à différents évènements
organisés dans le cadre de la mise en place d'un cadre
stratégique de gestion de la migration en Afrique et fait
suite à la Déclaration conjointe UE-Afrique sur la
migration et le développement destinée à
renforcer la coopération entre les deux continents en
matière de gestion de la migration.

En outre, cette réunion préparera le lancement
prochain d'un Processus consultatif régional (PCR) sur la
migration pour les pays de l'IGAD (Djibouti, l'Éthiopie, le
Kenya, la Somalie, le Soudan et l'Ouganda). Ces pays se sont unis
pour trouver une approche régionale aux problèmes
liés aux conflits, aux sécheresses et aux
catastrophes naturelles récurrentes en Afrique orientale,
des phénomènes liés aux famines, aux
dégradations de l'environnement et aux difficultés
économiques récurrentes. 

Ces problèmes continuent d'obliger beaucoup de gens
à migrer dans ou en dehors de la région, souvent
illégalement. La création d'un PCR dans l'une des
rares parties du monde dans laquelle il n'existe pas de forum et de
processus régionaux favorisera un dialogue régulier
entre les états membres de l'IGAD. De plus, ce forum
consolidera la coopération et le dialogue avec les pays de
transit et de destination. 

Par ailleurs l'IGAD PCR (IRCP) aidera à renforcer les
capacités des pays membres à mieux gérer
les  migrations, avec un accent particulier mis sur l'impact
de la migration sur le développement social et
économique.

Un cadre opérationnel pour l'IRCP sera proposé
lors du dernier jour de l'atelier. Cette initiative est
financée par la Commission européenne et par
plusieurs gouvernements européens parmi lesquels le
Royaume-Uni, l'Italie, les Pays-Bas et Malte, dans le cadre du
dialogue UE-Afrique sur les questions liées à la
gestion des migrations en général et de la lutte
contre les migrations irrégulières en
particulier.

Parmi les propositions figurent la promotion d'un dialogue sur
les migrations pour l'ensemble de l'Afrique orientale et des
organisations internationales – dont l'OIM – et
d'autres parties prenantes, et le soutien au secrétariat de
l'IGAD pour le développement d'une politique migratoire
régionale commune qui harmoniserait les lois, les standards
et les procédures, et permettrait le partage d'informations
en matière de migrations.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Charles Kwenin

OIM Éthiopie

Tél.: +251 11 550 4028

E-mail: "mailto:ckwenin@iom.int">ckwenin@iom.int

Ou cliquez sur les liens suivants: "paragraph-link-no-underline" href="http://www.africa-union.org/"
target="_blank" title="">http://www.africa-union.org/

                                                
target="_blank" title="">http://www.igad.org/