Renforcer les procédures judiciaires à l’encontre des trafiquants

Posted: 
02/23/06

Début hier à Sarajevo
d’une conférence de deux jours organisée par
l’OIM et par l’instance nationale de lutte contre la
traite des êtres humains et l’immigration
illégale pour renforcer les procédures judiciaires
à l’encontre des trafiquants.

Regina Boucault, chef de mission du bureau de
l’OIM à Sarajevo, déclare: “La traite des
êtres humains est extrêmement lucrative qui rapporte
des milliards de dollars chaque année. Et poursuivre les
trafiquants en justice est compliqué car ce
phénomène est essentiellement transfrontalier, et les
législations nationales. »

Plusieurs états des Balkans participent
à cette conférence, dont la Croatie, la Serbie et le
Monténégro, l’ancienne République
yougoslave de Macédoine, l’Albanie, la Bosnie et
Herzégovine, ainsi que la Roumanie, l’Ukraine et la
Moldavie.

Les participants débattront des
procédures de lutte contre la traite utilisées par
Europol et Eurojust, établis par l’Union
Européenne pour poursuivre en justice les personnes
impliquées dans des crimes transfrontaliers et pour
renforcer la coopération multilatérale dans ce
domaine.

Cette conférence est financée
par USAID (Agence américaine pour le développement
international), par la Fondation du roi Baudoin et par le
gouvernement suisse. A l’issue de cette conférence,
une série de recommandations sera adoptée qui
ouvriront la voie à des accords de coopération
judiciaire entre les pays participants.

Regina Boucault ajoute: “Le
résultat de cette conférence est capital si
l’on veut avancer dans la lutte contre la traite dans la
région.”

Entre début 2003 et septembre 2005,
seuls 94 procès pour faits de traite sur 240 ont abouti en
Bosnie et Herzégovine.

Pour plus d’informations, veuillez
contacter :

Mme Amela Efendic

OIM Bosnie et Herzégovine

Téléphone : +387 33 648 168

Courrier électronique : href="mailto:aefendic@iom.int" target="_blank" title=
"">aefendic@iom.int