Reprise de l’évacuation des migrants éthiopiens bloqués

Posted: 
11/25/10

Vendredi 27 au matin, l’OIM reprendra son opération
visant à aider près de 2 000 migrants
éthiopiens bloqués au nord du Yémen à
rentrer chez eux.

Un groupe de 33 migrants irréguliers seront
volontairement transportés vers l’Ethiopie sur un vol
commercial. Ils seront d’abord emmenés vers Sanaa, la
capitale yéménite, depuis Haradh, à la
frontière du Yémen avec l’Arabie saoudite.

Entre le 29 novembre et le 9 décembre, 434 Ethiopiens
bloqués supplémentaires recevront une aide au retour
chez eux. Ce groupe de migrants comprend 140 femmes et mineurs
vulnérables actuellement détenus en tant que migrants
irréguliers dans des centres de rétention à
travers le pays.

Plus de 600 migrants éthiopiens bloqués ont
déjà bénéficié de l’aide
de l’OIM mi-novembre. Ils faisaient partie d’un groupe
de 2 000 migrants éthiopiens irréguliers
renvoyés par le HCR vers l’OIM. Bloqués
à la frontière yéménite avec
l’Arabie saoudite, dans de mauvaises conditions de
santé, sans nourriture, sans abri et sans moyens leur
permettant de poursuivre leur périple ou de rentrer chez
eux, les migrants vivaient à ciel ouvert et survivaient
grâce aux déchets alimentaires qu’ils pouvaient
trouver.

Cependant, l’Organisation chercher à réunir
urgemment un million de dollars afin d’aider le millier de
migrants restant renvoyé vers l’OIM pour recevoir de
l’aide.

Les 2 000 migrants éthiopiens représentent une
petite portion d’un nombre croissant de migrants à
Haradh. Le Yémen est depuis longtemps un itinéraire
de transition pour les migrants et les demandeurs d’asile qui
se déplacent depuis la Corne de l’Afrique vers le
Moyen-Orient et au-delà. Cependant, le conflit entre les
insurgés houthis et les forces du gouvernement dans la
province yéménite de Saad, et le renforcement des
frontières en Arabie Saoudite ces derniers mois, sont la
cause de l’accumulation de migrants à Haradh, le seul
poste frontière ouvert avec l’Arabie Saoudite.

Bien que la plupart des migrants à Haradh soit de jeunes
hommes originaires d’Ethiopie, et parfois de Somalie et du
Soudan, il y a également des femmes et des enfants.

L’OIM parvient à aider 1 080 migrants
éthiopiens grâce au HCR, à la
Coopération suisse au développement et au Fonds
d’intervention rapide pour les transports (Rapid Response
Transportation Fund, RRTF), un fonds d’urgence
géré par l’OIM qui ne peut être
débloqué que par le biais d’une demande directe
auprès de l’OIM et qui vise à aider les groupes
de migrants particulièrement vulnérables ayant besoin
de moyens de transport.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Bill Lorenz

OIM Haradh

Tel: +967 736 777 908

E-mail: "mailto:blorenz@iom.int">blorenz@iom.int