Séoul organise une Conférence sur le recrutement éthique des pêcheurs migrants

Posted: 
08/26/16

La République de Corée - Une conférence régionale de deux jours sur le recrutement éthique de pêcheurs migrants travaillant à bord de navires coréens s’est ouverte hier, 25 août, à Séoul, réunissant une centaine de participants, notamment des responsables gouvernementaux d’Indonésie, du Vietnam, des Philippines et de Corée du Sud.

La conférence régionale d’Asie de l’Est/du Sud-Est sur le recrutement éthique et l’harmonisation de la politique dans l’industrie piscicole, co-organisée par l’OIM au Séoul, en collaboration avec le Forum de l’Assemblée nationale des droits de l’homme et les défenseurs du droit d’intérêt public (APIL en anglais), fait partie d’un projet de recherche financé par les Etats-Unis que l’OIM et l’APIL mettent en œuvre depuis 2014, en vue d’enquêter sur les schémas de recrutement et les conditions de travail des pêcheurs migrants à bord de navires coréens.

Au cours des deux dernières années, l’OIM au Séoul et l’APIL se sont rendus plusieurs fois en Indonésie, au Vietnam et aux Philippines pour interroger des pêcheurs migrants qui travaillent à bord de chalutiers coréens.

La conférence, qui fera part des conclusions, vise à trouver des mesures concrètes pour développer des pratiques de recrutement justes et éthiques à travers des débats politiques entre le gouvernement sud-coréen et les pays d’origine des pêcheurs migrants.

Pendant la première journée de la conférence, les responsables gouvernementaux d’Indonésie, du Vietnam, des Philippines et de Corée du Sud ont fait part des efforts déployés par les pays d’origine et de destination en vue de protéger les pêcheurs migrants. Le deuxième jour, les participants débattront des lacunes et identifieront des recommandations pour y faire face.

« Même s’il existe des accord internationaux pour protéger les droits fondamentaux de chaque travailleur migrant,  les pêcheurs migrants sont souvent exploités, gagnent peu et paient des frais de recrutement exorbitants, en raison de pratiques de recrutement abusives et non-éthiques », a déclaré Miah Park, à la tête du bureau de l’OIM à Séoul.

« J’espère que cet événement donnera l’opportunité aux participants d’en savoir plus sur l’importance d’établir des pratiques de recrutement justes et éthiques pour protéger les droits fondamentaux des pêcheurs migrants », a t-elle ajouté.

Les conditions de travail difficiles des pêcheurs migrants à bord de chalutiers coréens ont été rendues publiques suite à une série d’incidents domestiques. La situation a commencé à intéresser l’opinion publique internationale en juin 2011, lorsque 32 pêcheurs migrants indonésiens travaillant à bord d’un chalutier coréen se sont enfui du bateau lorsqu’il a accosté en Nouvelle-Zélande. Ils ont révélé avoir subi des traitements inhumaines, notamment des violences physiques et des salaires très bas.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM à Séoul, Eunjin Jeong, Tel: +82.7048202324, Email: ejeong@iom.int or Boram Jang, Tel: +82 70 48202752, Email: bjang@iom.int

Delegates at the ethical recruitment conference in Seoul. Photo: IOM