Utiliser les données pour éclairer la gestion des migrations en Asie centrale

Posted: 
05/21/19
Themes: 
International and Regional Cooperation

Douchanbé - Des données fiables et harmonisées sont nécessaires pour faire face à l’une des principales problématiques migratoires d’Asie centrale et doivent être intégrées dans le futur programme régional sur les migrations, d’après les responsables gouvernementaux assistant au forum consultatif régional. 

Une cinquantaine de fonctionnaires venus d’Afghanistan, d’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de la République kirghize, du Tadjikistan, de Turquie et d’Ouzbékistan, ainsi que des experts des Nations Unies, se sont réunies à Douchanbé, la capitale tadjike, les 14 et 15 mai, pour la seconde réunion des experts techniques du Processus d’Almaty sur la protection des réfugiés et la migration internationale, un processus consultatif régional fondé en 2013. 

Les principales problématiques régionales débattues lors du forum étaient les services de santé aux migrants et aux réfugiés, la fuite des cerveaux due à l’émigration des jeunes et des travailleurs hautement qualifiés et la gestion des frontières. 

Représentant le Centre mondial d’analyse des données sur la migration de l’OIM, Carla Rojas Paz a présenté le Portail de données sur la migration de l’OIM et a montré comment il peut être utilisé dans le domaine de la gestion des migrations. Le portail comprend une section contenant plus de 200 outils et ressources pour soutenir la production, la qualité et la fiabilité des données sur la migration. 

Cristina Tranca, chef de mission de l’OIM au Tadjikistan, a déclaré : « Le processus d’Almaty rassemble les professionnels de la migration dans une action coordonnée pour une migration plus sûre et ordonnée. Lors de la réunion, l’OIM a présenté son Portail mondial de données sur la migration et ses Indicateurs de gouvernance des migrations et nous a informés d’une nouvelle étude sur la migration des jeunes depuis l’Asie centrale. » 

Lancé en 2017, le Portail mondial des données sur la migration de l’OIM est destiné à aider les responsables politiques, les chargés des statistiques nationales, les journalistes et le grand public à comprendre les données sur la migration. En centralisant les données sur la migration et en simplifiant leur compréhension, le débat public est mieux éclairé. 

Le processus d’Almaty encourage le dialogue et l’échange d’informations sur les questions de migration et sur les problèmes de protection des réfugiés en Asie centrale et dans l’ensemble de la région. L’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, la République kirghize, le Tadjikistan, la Turquie et le Turkménistan sont tous membres du processus d’Almaty, et la République islamique d’Iran et le Pakistan ont un statut d’observateur. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) fournissent un soutien organisationnel, logistique et technique. 

La réunion du groupe d’experts du processus d’Almaty est organisée dans le cadre du projet de l’OIM intitulé « Programme régionale sur la migration en Asie » et est financée par le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations du Département d’Etat américain. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Stylia Kampani, Tel. +49 30 278 778 16, email : skampani@iom.int ou Carla Rojas Paz, Centre mondial d’analyse des données sur la migration, Tel. +49 30 278 778 26, email : crojaspaz@iom.int

  • Victoria Kasabyan, représentante sous-régionale de l’OIM, s’exprime lors de la récente réunion du processus d’Almaty au Tadjikistan.