« Vous voyez un enfant mendier ? Appelez la police ! » : l’OIM appelle les Ukrainiens à lutter contre l’exploitation des enfants

Posted: 
05/22/18
Themes: 
Human Smuggling, Others

Kiev - Nous les voyons dans le métro. Nous les voyons dans les tunnels pour piétons. Nous les voyons dans les rues. Chaque jour, nous voyons des enfants mendier mais généralement nous les ignorons.

Pour appeler les Ukrainiens à voir la réalité dans laquelle vivent ces enfants, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et le Festival Kyiv Lights, concours international d’arts des médias, ont joint leurs efforts. Ce week-end (18-20 mai), lors du festival, une installation artistique thématique a été exposée au cœur de Kiev, sur la place Mykhailvska.

« Ces personnes qui se trouvent dans les coulisses de la mendicité forcée des enfants dans les rues restent cachées et peuvent sembler invisibles à première vue », a déclaré Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l’OIM en Ukraine. D’après l’OIM, plus d’une victime de traite d’enfants sur quatre en Ukraine était forcée à mendier. « Cela signifie que les enfants ne profiteront pas de ces dons. Ils peuvent être battus, menacés ou forcés à mendier de l’argent qui va dans la poche des criminels », a-t-il déclaré.

L’installation artistique de l’OIM était représentée par un gros cube noir avec un petit trou au milieu sur un côté, par lequel on peut apercevoir la silhouette d’un enfant mendiant. Cependant, après avoir pris une photo avec leur téléphone portable, les passants ont pu voir la situation sous un autre angle. Il est devenu évident que l’enfant était sous la supervision de l’exploiteur. Quelques informations sur le problème de la mendicité des enfants ont également été fournies, ainsi qu’un algorithme d’actions suggérées lorsque que quelqu’un identifie un enfant mendiant, et des ressources sur la lutte contre la traite en Ukraine.

« Si vous voyez un enfant mendier seul ou accompagné d’un adulte, appelez la police, racontez l’incident, décrivez l’enfant et l’adulte qui l’accompagne. Attendez la police si vous le pouvez », a déclaré Thomas Lothar Weiss. « Votre argent n’aidera pas ces enfants mais ne fera qu’enrichir ceux qui leur volent leur enfance ! »

L’installation a été rendue possible par le généreux soutien du peuple américain par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), et de Global Affairs Canada. Elle est devenue un élément essentiel de la campagne de prévention de la traite de l’OIM intitulé Danger Might be Invisible at First, soutenue par le chanteur et gagnant de l’Eurovision 2016, Jamala, qui est l’Ambassadeur de bonne volonté sur la lutte contre la traite pour la mission de l’OIM en Ukraine.

L’Ukraine est un pays d’origine, de transit et de destination pour la traite d’hommes, de femmes et d’enfants. D’après une étude récemment demandée par l’OIM, plus de 230 000 Ukrainiens sont devenus des victimes de traite depuis 1991. La Mission de l’OIM en Ukraine a fourni une aide à la réintégration à plus de 14 000 victimes de traite depuis l’an 2000. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel : +38 044 568 50 15 ou +38 067 447 97 92, Email : vzhluktenko@iom.int

 

  • People taking photos as part of IOM’s interactive counter-trafficking installation in the heart of Kyiv. Photo: IOM/V.Shuvayev

  • People taking photos as part of IOM’s interactive counter-trafficking installation in the heart of Kyiv. Photo: IOM/V.Shuvayev

  • What's inside IOM’s interactive counter-trafficking installation. Photo: IOM/V.Shuvayev