Yémen : la plus grave crise humanitaire du monde nécessite une réponse amplifiée en 2019

Posted: 
02/25/19
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Genève - Après quatre années d’escalade de la violence et du déplacement au Yémen, l’ampleur de la plus grave crise humanitaire du monde ne peut être ignorée. Plus de 3,3 millions de Yéménites sont déplacés à l’intérieur du pays et 80 pour cent de ses 28,6 millions d’habitants ont besoin d’une aide et d’une protection.

A travers le pays, une crise de la sécurité alimentaire provoquée par l’homme a poussé des millions de personnes au bord de la famine tandis que près de la moitié des infrastructures médicales du pays ne fonctionnent plus. 

Pour faire face à ces lacunes qui posent un danger immédiat pour les vies humaines, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) lance un appel de 142 millions de dollars afin de fournir une aide humanitaire à plus de quatre millions de Yéménites.  

L’Organisation se joint à ses partenaires des Nations Unies et à d’autres partenaires humanitaires à l’occasion de la réunion de haut-niveau d’annonces de contributions pour le Yémen, aujourd’hui (26/02), à Genève. L’événement vise à obtenir un soutien effectif pour le Plan d’action humanitaire pour le Yémen 2019, qui lance un appel conjoint de 4,2 milliards de dollars pour aider 19 millions de personnes dans le besoin cette année. 

« Les besoins à travers le pays sont énormes », a déclaré David Derthick, chef de mission de l’OIM au Yémen. « Les Yéménites sont constamment déplacés. Les ressources se font rares et les communautés ont du mal à faire face à la crise qui s’éternise. Par rapport à nos interventions de 2018, l’OIM travaillera dans davantage de communautés et élargira ses services en 2019. » 

Depuis le début du conflit en 2015, près de 15 pour cent de ses habitants - 4,3 millions de personnes - ont été forcés à fuir leur domicile : plus de 685 000 ont été déplacés pour la seule année 2018. 

L’an dernier, l’OIM a aidé plus de 5,5 millions de Yéménites - certains chez eux ou d’autres, déplacés - dans plusieurs districts à travers le pays. Les équipes chargées de la santé, de l’eau et de l’assainissement et celles chargées des abris et de la coordination et de la gestion des camps ont fourni des services efficaces et rapides aux personnes dans le besoin. 

L’OIM renforce la réponse humanitaire plus large en maintenant un réseau de 1 000 recenseurs de la Matrice du suivi des déplacements qui travaillent avec les partenaires en vue d’aider à identifier la population dans le besoin, à fournir des données vérifiées et à procéder à l’analyse des tendances du déplacement et de la migration. 

Bien qu’une grande partie des interventions de l’OIM cible les Yéménites, l’Organisation fournit également un soutien continu aux migrants piégés par la crise. Le Yémen était et reste un pays d’arrivée, de transit et de destination pour les migrants de la corne de l’Afrique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, chargé de presse et porte-parole de l’OIM, Tel. +41 22 717 9486, Mobile : +41 79 103 8720, email : jmillman@iom.int ; Angela Wells, chargée de l’information publique à Genève, Tel. +41 79 403 5365, email : awells@iom.int : Saba Malme, chargé de communication à l’OIM au Yémen, email : smalme@iom.int
 

Soutenez le travail de l’OIM au Yémen, faites un don.

  • Yemen: Most Dire Humanitarian Crisis in the World Requires Scaled Up Response in 2019.  Photo: IOM/Muse Mohammed