Yémen : l'OIM recherche des fonds pour aider 5 millions de personnes alors que la situation à Ma'rib se détériore

Posted: 
03/02/21
Themes: 
Migrants in Vulnerable Situations

Aden - Alors que le conflit au Yémen entre dans sa septième année, la crise reste la plus importante au monde et continue de mettre des millions de vies en danger. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé, aujourd'hui, un appel pour aider plus de 5 millions de personnes touchées par la crise au Yémen, en coopération avec la Conférence virtuelle d’annonces de contributions de haut niveau du Yémen.

Avec plus de 10 500 personnes ayant récemment fui les quartiers de Ma'rib, où les affrontements se sont intensifiés ces dernières semaines, l'OIM consacrera au moins un tiers des fonds demandés à l'aide vitale aux personnes déplacées, aux migrants et aux communautés locales touchées par la crise à Ma'rib. 

Dans une situation caractérisée par l'escalade du conflit et des déplacements, une économie en déclin et l'effondrement des institutions publiques, il est attendu que la population du Yémen connaisse des niveaux alarmants de malnutrition aiguë et d'insécurité alimentaire tout au long de cette année. Aujourd'hui, les gouvernements du monde entier vont se réunir pour réaffirmer leur engagement envers le Yémen et s'engager à contribuer financièrement à la réponse humanitaire. 

« L'OIM, aux côtés de nos partenaires humanitaires, est préoccupée par les graves conséquences que des pénuries de financement prolongées auront sur la capacité des personnes déplacées, des migrants et d'autres populations vulnérables à survivre à la famine qui menace, à la pandémie actuelle et à l'escalade du conflit », a déclaré António Vitorino, Directeur général de l'OIM, lors de la conférence d'annonces de contributions, qui est organisée conjointement par les gouvernements suédois et suisse.

« Les besoins déjà considérables au Yémen ont été aggravés par la menace d'une deuxième vague de COVID-19 et la recrudescence du conflit à Ma'rib, qui a entraîné le déplacement des familles les plus vulnérables », a ajouté M. Vitorino. 

Les Nations Unies estiment qu'environ quatre millions de personnes sont actuellement déplacées au Yémen et que la plupart des personnes déplacées n'ont pas suffisamment accès à un abri sûr, à l'eau potable ou aux soins de santé. 

Une grande partie des personnes déplacées vivent dans le gouvernorat de Ma'rib, où la récente escalade des hostilités touche principalement les personnes déjà déplacées. Au moins trois sites de déplacement ont été vidés après avoir été directement touchés par les affrontements et une majorité de familles sont déplacées pour la troisième fois ou plus.

« Les données des Nations Unies pour 2021 montrent des niveaux record d'insécurité alimentaire aiguë, ce qui soulève des préoccupations majeures quant à l'impact de la faim sur les groupes particulièrement vulnérables, notamment les déplacés internes et les migrants, dont beaucoup restent bloqués au Yémen avec un accès limité à l'aide ou aux ressources », a ajouté M. Vitorino. 

Malgré la réduction du nombre de migrants arrivant au Yémen en 2020 - plus de 37 500 contre 138 000 en 2019 - les dangers auxquels sont confrontés les migrants ont augmenté. Des milliers de migrants sont bloqués dans tout le pays, incapables de poursuivre leur voyage ou de rentrer chez eux. La plupart d'entre eux dorment dans la rue et n'ont pratiquement aucun accès à l'eau potable, à la nourriture ou aux soins de santé. Ils sont également confrontés au risque d'exaction, d'exploitation et de détention. 

En 2020, l'OIM a intensifié son aide aux migrants bloqués au Yémen, tout en préconisant la reprise de son programme de retour humanitaire volontaire en Éthiopie, comme mesure immédiate vitale. 

« Avec plus de 24 millions de personnes ayant encore besoin d'une forme d'assistance, des ressources plus importantes sont nécessaires pour répondre efficacement aux besoins croissants et complexes. Le manque de financement a eu de réelles conséquences en 2020, qui se sont fait particulièrement ressentir dans des villes comme Aden et Ma'rib, qui accueillent des milliers de migrants et de personnes déplacées ayant un besoin urgent d’aide et un accès déjà limité aux services », a déclaré M. Vitorino. 

« Alors qu'une réponse humanitaire immédiate reste essentielle au Yémen, l'OIM continue de plaider pour une résolution pacifique durable du conflit. C'est dans le gouvernorat de Ma'rib, où les affrontements continuent d’accentuer les besoins sur le terrain, mettant en danger la vie de centaines de milliers de personnes, que cette action est la plus urgente », a conclu M. Vitorino.

L'OIM lance un appel de 170 millions de dollars pour aider plus de 5,1 millions de personnes dans le pays, y compris les personnes déplacées, les migrants et les communautés qui les accueillent, d'ici la fin 2021. Les activités de l'OIM sont mises en œuvre dans les secteurs suivants : santé, eau, assainissement et hygiène (WASH), abris et articles non alimentaires (ANA), coordination et gestion des camps (CCCM), transition et relèvement, protection, aide aux migrants, et coordination et sécurité (Matrice de suivi des déplacements de l'OIM) et services humanitaires communs (centre humanitaire). 

 

Consultez l’intégralité de l’appel de l'OIM en ligne ici.

Pour voir l'intervention du Directeur général de l'OIM sur la Conférence de haut niveau pour les annonces de contributions dans le cadre de la crise humanitaire au Yémen, cliquez ici.

Pour regarder la vidéo de l'appel 2021 de l'OIM pour la crise du Yémen, cliquez ici.

La plateforme mondiale de réponse aux crises de l'OIM donne un aperçu des activités prévues et des besoins de financement de l'OIM pour répondre à l'évolution des besoins et des aspirations des personnes touchées par la crise et les déplacements ou risquant de l’être en 2021 et au-delà. La plateforme sera régulièrement mise à jour avec les nouveaux plans de réponse aux crises publiés dans les semaines à venir.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter l'OIM Yémen :

Anglais - Olivia Headon, Tel : +967730552233, Email : oheadon@iom.int     

Arabe - Menna Homaid, Tel : +967739888755, Email : mhomaid@iom.int

  • Une fillette déplacée se tient devant l’entrée de son abri à Ma’rib, le gouvernorat qui accueille le plus grand nombre de personnes déplacées au Yémen. Photo : OIM 2020