Ambassadrice Laura Thompson 
(depuis septembre 2009) 

L'Ambassadrice Laura Thompson a été réélue en tant que Directeur général adjointe de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) le 19 juin 2014 par le Conseil des États membres de l'Organisation pour un deuxième mandat de cinq ans. L'ambassadrice Thompson a pris ses fonctions de Directeur général adjointe de l'OIM le 1er septembre 2009. Avec plus de 20 ans d'expérience dans la diplomatie, les négociations multilatérales, le développement et les affaires humanitaires, elle a assuré la direction d'initiatives et de négociations multilatérales dans les domaines de la migration, des réfugiés, de l'aide humanitaire et des droits de l'homme, et de l'environnement. 

La Directeur général adjointe assiste le Directeur général dans l'administration et la gestion de l'Organisation et de ses quelque 8 500 fonctionnaires, 440 bureaux extérieurs et un budget annuel de 1,2 à 1,4 milliard de dollars ; dans la définition des politiques, des stratégies et de la planification des actions prioritaires ; dans la représentation de l'Organisation, dans l'établissement et la gestion des relations avec les États membres, les observateurs, les agences des Nations Unies et d'autres organisations internationales, la société civile et le secteur privé ; et dans la conduite du dialogue politique avec tous les homologues. 

Au cours de son premier mandat, l'Ambassadrice Thompson a dirigé la mise en œuvre d'une réforme structurelle mondiale approuvée par les États membres afin de consolider la croissance et l'expansion de l'Organisation, de renforcer les capacités administratives et de supervision de l'OIM, d'améliorer l'efficacité et l'efficience de l'OIM ; et de garantir la position de l'Organisation en tant que partenaire stratégique des pays et des bénéficiaires à qui elle vient en aide. 

La réforme a consisté à élaborer des politiques, des processus et des systèmes visant à renforcer la cohérence et l'uniformité de l'action de l'OIM dans le monde ainsi que la qualité de ses programmes, à garantir une capacité efficace de supervision, de responsabilisation et d'évaluation des performances, à renforcer la fiabilité de l'OIM vis-à-vis des donateurs et des partenaires, et à accroître l'efficience et l'efficacité de l'Organisation dans l’aide aux bénéficiaires. 

Avant de rejoindre l'OIM, elle a été Ambassadrice et représentante permanente du Costa Rica auprès de l'Office des Nations Unies et d'autres organisations internationales à Genève (2007-2009). Auparavant, elle a été conseillère (1996-1998) et Première secrétaire (1994-1996) à la Mission permanente du Costa Rica auprès des Nations Unies à Genève, et Attachée culturelle (1989) à la Délégation du Costa Rica auprès de l'UNESCO à Paris. 

Au cours de sa carrière diplomatique, elle a assumé des fonctions de direction dans le domaine des affaires humanitaires au sein d'organes directeurs clés, notamment en tant que Présidente et Vice-présidente du Comité exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (2007-2009), Présidente du Comité exécutif de l'OIM (1996-1997) et Vice-présidente du Conseil de l'OIM (1997-1998). Elle a également agi en qualité de présidente ou vice-présidente des organes directeurs de la Commission d'indemnisation des Nations Unies, de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et de l'Organisation internationale du Travail. 

Outre son expérience diplomatique, elle a travaillé comme juriste pour des organisations internationales à Genève, notamment la Commission d'indemnisation des Nations Unies du Conseil de sécurité (1998-2004) et le Secrétariat de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination (2004-2007), expériences qui lui ont permis d'acquérir une connaissance approfondie du fonctionnement des organisations internationales. 

L'Ambassadrice Thompson est titulaire d'un Master en relations internationales, spécialisée en droit international, de l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève. Elle est également titulaire d'une licence en droit de l'Université du Costa Rica et a suivi une formation à la John F. Kennedy School of Government de l'Université de Harvard. 

Outre l'espagnol, sa langue maternelle, l'Ambassadrice Thompson parle couramment l'anglais, le français et le grec, et a des connaissances de base de l'italien et du portugais.