Algérie

Bamako - Aider les migrants à retourner dans leurs pays d’origine nécessite parfois de la créativité et la coopération de plusieurs Etats membres de l’OIM. Ce mois-ci, le Mali est intervenu pour proposer son territoire comme lieu de transit pour les migrants d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale qui retournent vers huit pays d’origine après avoir été bloqués en Algérie.

Alger, Niamey – Cette semaine (15/10), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a organisé son premier vol de retour volontaire depuis la ville de Tamanrasset, au sud de l’Algérie, vers Niamey, la capitale du Niger, transportant 166 ressortissants nigériens, en collaboration étroite avec les gouvernements d’Algérie et du Niger.

Pages