Sénégal

Dakar – L’Afrique serait le continent où l’on recense le plus grand nombre de décès de migrants à travers le monde, pourtant la collecte de données sur les motifs, la fréquence et les détails de la mortalité des migrants reste insuffisante.

Dakar - Le Sénégal est un pays d’origine, de transit et de destination pour de nombreux migrants en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale qui pourraient être victimes de traite des personnes. 

La mendicité forcée est la principale forme de traite mais les trafiquants exploitent également les jeunes dans la servitude domestique, le travail forcé dans les mines d’or et la traite à des fins sexuelles. En 2018, 1 100 migrants sénégalais qui avaient l’intention de se rendre en Europe ont été identifiés comme vulnérables à la traite en Libye. 

Dakar – Bien que le Sénégal soit un pays de transit majeur pour de nombreux Ouest-africains se rendant en Europe, le pays est aussi un pays de départ. Des milliers de Sénégalais migrent à la recherche de meilleures possibilités économiques en Europe.

Dakar - Bien que la migration de main-d’œuvre en Afrique de l’Ouest demeure un phénomène impliquant principalement les hommes (85 pour cent), des signes de changement apparaissent. De plus en plus d’enfants et de femmes se déplacent, augmentant ainsi les risques de sévices, de violence et d’exploitation auxquels ils sont confrontés pendant leur périple.

Dakar - Pour célébrer la Journée internationale des victimes de disparition forcée (30/08), le Bureau régional de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale rend hommage à tous ceux qui ont perdu la vie ou leurs proches lors de périples à travers la région et au-delà.

C’est le cas des compagnons de voyage de « Favour », une Nigériane qui a été témoin de plusieurs décès alors qu’elle tentait de traverser l’Afrique du Nord.

Pages