Sud-Soudan

Juba - L’Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) lancent un projet de grande ampleur pour fournir un accès équitable aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) aux personnes touchées par la crise au Soudan du Sud tout en renforçant la prévention des violences faites aux femmes.

Juba – Les violences à l’égard des femmes sont endémiques au Soudan du Sud, où des années de crise ont aggravé la vulnérabilité des femmes et des filles. L’ampleur des violences contre les femmes et les filles dans des situations conflictuelles et humanitaires est de plus en plus reconnue comme l’une des violations des droits de l’homme les plus inquiétantes. 

Juba - L’OIM distribue actuellement des articles de secours à environ 3 800 familles dans le comté de Lainya, au Soudan du Sud. La distribution se poursuivra jusqu’à la mi-octobre 2017.

Des milliers de personnes ont fui Lainya et les zones voisines en 2016 lorsque les affrontements se sont propagés dans le sud depuis Juba vers la région d’Equatoria, où se trouve Lainya. Tandis que de nombreuses personnes ont traversé la frontière vers les camps de réfugiés en Ouganda voisin, des milliers d’autres ont fui vers des zones isolées à l’intérieur même du Soudan du Sud.

Juba – L’OIM intervient face à la saison des pluies qui menace de propager l’épidémie de choléra au Soudan du Sud.

Sud-Soudan - Le Japon contribue à la réponse d’urgence de l’OIM au Soudan du Sud en situation d’insécurité alimentaire.

Soudan du Sud - Une équipe de réponse rapide de l’OIM a été déployée à Jonglei, au Soudan du Sud, le 25 avril dernier, en réponse à une épidémie de choléra touchant plus de 230 personnes dans le comté d’Ayod. L’équipe de l’OIM soutient les partenaires de santé locaux afin d’intensifier rapidement l’intervention d’urgence et de contenir l’épidémie dans cette région du pays difficile à atteindre et souvent dans l’insécurité.

Soudan du Sud - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et ses partenaires répondent à un afflux de plus de 22 000 personnes déplacées dans la ville de Wau et ses alentours depuis la recrudescence de violence le 10 avril 2017.

Soudan du Sud - Le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, a condamné, aujourd’hui, une attaque perpétrée contre un convoi humanitaire au Soudan du Sud le 14 mars, qui a tué deux personnes et en a blessé trois autres. 

Soudan du Sud - L’OIM fournit actuellement de l’eau potable à plus de 24 200 personnes vulnérables à Aburoc, dans l’Etat sud-soudanais du Nil supérieur. Parmi eux se trouvent environ 17 000 déplacés internes qui ont fui les affrontements à Wau Shilluk fin janvier, abandonnant leurs maisons avec peu d’affaires et ajoutant une pression supplémentaire sur les ressources déjà limitées de la communauté d’accueil.

Sud-Soudan - L’OIM fournit des soins de santé d’urgence et des abris aux Sud-Soudanais contraints de fuir leurs maisons en raison de la violence dans les zones instables du pays, notamment dans les Etats d’Unité et d’Equatoria central.

Pages