Sud-Soudan

Sud-Soudan - Plus de 38 800 personnes déplacées trouvent refuge dans des sites de protection des civils (PoC) des Nations Unies à Juba, la capitale du Soudan du Sud, d’après un récent exercice d’enregistrement biométrique.

Sud-Soudan - Près de trois ans après l’éruption du conflit au Soudan du Sud, l’impact régional de la crise s’intensifie de manière alarmante tandis que le nombre de Sud-Soudanais franchissant les frontières internationales à la recherche d’une sécurité croît chaque jour un peu plus.

Sud-Soudan - La gestion des camps a débuté par l’enregistrement biométrique de la population de déplacés internes dans le site de protection des civils (PoC) de la Base des Nations Unies à Juba, au Soudan du Sud, le 20 septembre.

Soudan du Sud - Plus de 23 000 personnes ont été vaccinées contre le choléra à Juba, au Soudan du Sud, entre le 17 et le 20 septembre. La campagne de vaccination vise à réduire la propagation du choléra dans la capitale du Soudan du Sud, où les Nations Unies et le Ministère de la santé ont recensé près de 1 800 cas de choléra et 12 décès depuis juillet.

Sud-Soudan - Les affrontements entre les groupes armés à travers le Soudan du Sud continuent de provoquer des déplacements, notamment dans les zones qui étaient restées relativement stables depuis l’éclatement de la crise en décembre 2013. La nature dynamique du conflit provoque un mouvement permanent de civils qui tentent de fuir les lieux d’insécurité.

Soudan du Sud - Le Bureau de l’USAID chargé de l’aide en cas de catastrophe à l’étranger (USAID/OFDA) a fait don de 17 millions de dollars supplémentaires pour financer les opérations d’urgence de l’OIM à travers le Soudan du Sud, où plus de 6,1 millions de personnes ont besoins d’aide humanitaire.

Soudan du Sud - Environ 83 100 personnes restent déplacées et nécessitent une aide humanitaire à Wau, au Soudan du Sud, suite aux affrontements fin juin.

Soudan du Sud – Le personnel médical de l’OIM intervient face à une recrudescence de cas de choléra à Juba et dispense des soins médicaux aux civils déplacés par les affrontements.

South Sudan - Les civils à Juba vivent dans une accalmie incertaine depuis la déclaration de cessez-le-feu lundi soir, mettant fin à plusieurs jours d’affrontements intenses qui ont tué au moins 300 personnes et forcé des milliers de personnes à fuir leur habitation à la recherche d’une sécurité.

South Sudan - L’OIM condamne les violences qui ont éclaté à Juba, la capitale du Soudan du Sud, après le cinquième anniversaire de l’indépendance du pays, et salue la décision de cessez-le-feu déclaré hier par les factions en conflit.

Pages