Pourquoi Gaziantep reste importante sept ans après le début du conflit en Syrie

Posted: 
02/02/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Gaziantep - Le mois prochain marque le septième anniversaire du début de la guerre en Syrie. Depuis le début, la Turquie est le principal pays de destination pour bon nombre des 3,4 millions de Syriens qui cherchent un refuge et une vie meilleure. Plus de 1,5 million d’entre eux vivent le long de la frontière au sud et au sud-est de la Turquie, la plus forte concentration se trouvant dans la municipalité de Gaziantep.

Laura Thomspon, Directeur général adjointe de l’OIM, s’est rendue dans cette ville de 1,9 million d’habitants pour voir comment elle gérait la situation au fil des années, pour rencontrer la Maire de la ville et se rendre sur les sites des projets de l’OIM. « Nous apprécions les efforts du gouvernement et du peuple de Turquie qui fournissent des services essentiels aux migrants et aux réfugiés », a déclaré l’Ambassadeur Thompson. « Gaziantep est un exemple de réussite d’une municipalité qui améliore le bien-être des migrants et qui favorise la cohésion sociale. »

Fatma Sahin, Maire de Gaziantep, est un modèle pour l’élaboration de politiques garantissant que l’intégration reste un élément déterminant de l’environnement local. Elle est la première femme Maire de Gaziantep élue en 2014 et avant cela, elle était la première femme Membre du Parlement de Gaziantep, et première Ministre de la famille et de la politique sociale.

Reconnaissant les besoins immenses de la communauté de réfugiés syrienne, Fatma Sahin et la municipalité de Gaziantep ont lancé de nombreux programmes pour aborder les questions de cohésion sociale, d’emploi, d’éducation, de logement, de santé et de services municipaux aux réfugiés et aux migrants.

La municipalité a ouvert la toute première école pour les étudiants syriens en Turquie en 2012 et est devenue la première municipalité du pays à avoir sa propre Direction des affaires migratoires en 2015. L’OIM en Turquie est un proche partenaire de la municipalité. Elle l’aide notamment à mettre en œuvre les projets qui font de ces politiques une réalité.

La municipalité a dispensé des soins gratuits à plus de 50 000 Syriens, a organisé des cours de langue turque et d’enseignement général pour plus de 10 000 enfants et a établi des zones industrielles près de la frontière où les entreprises publiques-privées peuvent employer des Syriens. L’OIM s’est associée à ces efforts et œuvre en vue de créer des possibilités de moyens de subsistance pour les réfugiés et les migrants et de répondre aux besoins de santé, de logement et de transport. Elle aide également les Syriens et les communautés d’accueil locales turques à se rassembler dans des centres communautaires qui organisent tout un éventail d’activités et d’événements.

Après sa rencontre avec la Maire, l’Ambassadeur Thompson s’est rendue au Centre communautaire d’Ensar, dans la zone métropolitaine de Gaziantep, que l’OIM soutient grâce au financement du gouvernement japonais depuis la mi-2017. L’Ambassadeur Thompson a rencontré des jeunes et des femmes de tous âges qui participaient à des activités de fabrication de mosaïque, de peinture, de cuisine et à des activités sportives (taekwondo, handball, basketball).

« La municipalité de Gaziantep apprécie le soutien que l’OIM apporte à nos initiatives comme le Centre communautaire d’Ensar », a déclaré Mme Sahin. Ce soutien joue un rôle crucial pour aider à renforcer notre capacité à répondre efficacement aux besoins des migrants. »

Etant donné que le conflit en Syrie continue de déplacer des civils chaque jour, Gaziantep reste une ville d’accueil active. Elle continue également d’être une bouée de sauvetage pour les secours humanitaires de civils à l’intérieur de la Syrie, avec des organisations comme l’OIM qui gèrent leurs opérations humanitaires depuis Gaziantep.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lanna Walsh, OIM Turquie, Tel : +90 312 454 3048, Email : lwalsh@iom.int

  • L’Ambassadeur Laura Thompson, Directeur général adjointe de l’OIM (à droite), avec Fatma Sahin, Maire de Gaziantep. Photo : OIM 2018

  • L’Ambassadeur Laura Thompson, Directeur général adjointe de l’OIM, devant le Centre communautaire d’Ensar. Photo : OIM 2018

  • L’Ambassadeur Laura Thompson, Directeur général adjointe de l’OIM, à un cours de taekwondo au Centre communautaire d’Ensar. Photo : OIM 2018

  • L’Ambassadeur Laura Thompson, Directeur général adjointe de l’OIM, à un cours de langue au Centre communautaire d’Ensar. Photo : OIM 2018