L’OIM au Niger ouvre un centre d’information pour migrants à Agadez

Posted: 
04/05/16

Niger - L’OIM au Niger a inauguré un bureau d’information pour les migrants dans la ville d’Agadez, au Sahara, une antenne pour les migrants d’Afrique de l’Ouest qui se rendent en Libye, en Algérie et en Europe. Le bureau a été officiellement ouvert par l’Ambassadeur Bertrand de Crombrugghe, Président du Conseil de l’OIM en Belgique.

Le bureau fournira des informations et des conseils aux migrants potentiels, aux migrants en transit et aux rapatriés au Niger. L’initiative fait partie du Mécanisme de l’OIM de ressources et de réponse pour les migrants (MRRM) et est financée par l’Union européenne et le DFID britannique.

Il vise à améliorer les connaissances des migrants sur les risques et  les dangers associés à la migration irrégulière et sur les façons de migrer de manière plus sûre et légale. Il redirige également les migrants vers les voies de migration légale à leur disposition et les informe sur leurs droits et leurs obligations, ainsi que sur ceux des Etats. Il peut aussi fournir une aide directe. Cette semaine, il a identifié et aidé une victime de traite originaire du Nigéria.

« Les principaux bénéficiaires sont les migrants en route vers la Libye et l’Algérie. Le bureau est unique car il ne fait pas que décourager les gens de partir. Il joue également un rôle proactif pour parler aux migrants de retour et partager leurs informations avec ceux qui souhaitent partir. Cela peut les aider à prendre des décisions en meilleure connaissance de cause », a déclaré Giuseppe Loprete, chef de mission de l’OIM au Niger.

Le Niger est souvent l’une des dernières escales d’un long périple que les migrants d’Afrique de l’Ouest entreprennent avant de quitter la région vers l’Afrique du Nord et l’Europe.

D’après les autorités nigériennes, entre 120 000 et 150 000 migrants transiteront par le Niger en 2016, principalement en provenance d’Afrique de l’Ouest en direction de la Libye et de l’Algérie via la région d’Agadez.

« Le Niger est bien connu pour sa stabilité dans la région. Ces migrants en transit peuvent générer de nouvelles opportunités d’emploi et contribuer à la génération de revenu et à l’économie nationale. Mais le Niger doit encore relever le défi d’enregistrer toutes les personnes qui entrent dans le pays et de connaître leur pays d’origine, car beaucoup d’entre eux n’ont aucun document d’identité », a déclaré l’Ambassadeur De Crombrugghe.

Lors de sa visite de trois jours dans le pays, l’Ambassadeur De Crombrugghe s’est également rendu au Centre de transit de l’OIM et a rencontré le Premier Ministre nigérien, Brigi Rafini, le Sultan d’Aïr et la Délégation de l’UE. Avant de partir pour le Mali, il s’est aussi rendu à la frontière avec le Burkina Faso, où un poste de police est actuellement rénové par l’OIM.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Linda Cottone, OIM Niger, Tel: +227 89 31 16 45, Email: rcottone@iom.int

IOM Council Chair Ambassador Bertrand De Crombrugghe and Governor of Agadez Col. Fodé Camara inaugurate IOM’s Agadez information office. Photo: IOM 2016.