Un atelier d’arts créatifs au Royaume-Uni explore l’intégration et l’identité britannique

Posted: 
09/26/17
Themes: 
Gender and Migration

Birmingham - Le week-end dernier (23/09), l’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) au Royaume-Uni s’est joint à l’artiste Salma Zulfiqar et à l’Amira Foundation, une organisation caritative basée à Birmingham, pour organiser un atelier d’arts créatifs à la bibliothèque de Birmingham, sur l’autonomisation des femmes migrantes dans le cadre du Festival de Birmingham, le plus grand festival d’arts annuel de la ville.

L’événement a permis de reconnaître que les femmes migrantes au Royaume-Uni font face à des défis et des vulnérabilités spécifiques et visait à promouvoir leur intégration dans la société britannique. L’atelier était centré sur la promotion d’une meilleure compréhension entre les femmes d’origines ethniques différentes en explorant les perceptions de l’identité britannique.

La participation de l’OIM démontre l’engagement continu de l’organisation pour l’intégration des réfugiés et des migrants au Royaume-Uni. L’OIM au Royaume-Uni travaille en étroite collaboration avec les bénéficiaires, les autorités locales et les groupes communautaires pour contribuer à la bonne intégration des réfugiés et des migrants dans la société britannique, notamment par le biais de programmes d’orientation culturelle, de séances d’information et de l’engagement communautaire.

D’après les statistiques de 2015, les femmes représentent environ 5 pourcent de la population migrante au Royaume-Uni. Les femmes font face à des obstacles particuliers en matière d’intégration communautaire. Les travaux de l’OIM au Royaume-Uni révèlent que les femmes migrantes, y compris les réfugiées, sont moins susceptibles que leurs homologues masculins de s’engager activement auprès d’employeurs et d’acteurs du gouvernement et de la société civile.

Par conséquent, les femmes migrantes sont plus exposées à la marginalisation en raison de leur isolement de la société et ont moins de possibilités d’apprentissage de la langue, d’éducation et d’emploi. Les manifestations comme cet atelier d’arts conçu par Salma Zulfiqar sont une étape cruciale pour explorer les expériences positives de l’identité individuelle et britannique, à la fois au profit des femmes migrantes et de la société britannique dans son ensemble.

« L’intégration est essentielle pour créer des sociétés en paix, prévenir les crimes haineux et l’extrémisme », a déclaré Salma Zulfiqar.

Salaam Al Farrah, un réfugié originaire de Syrie participant à l’atelier, a parlé de sa vie au Royaume-Uni. « Je vis dans un quartier où cohabitent des Indiens, des Pakistanais et des personnes d’origine jamaïcaine et j’adore ! Je sais qu’il est important que je m’intègre dans la société. Je veux faire partie de cette communauté et je veux en apprendre davantage sur la culture anglaise pour pouvoir subvenir correctement aux besoins de ma famille et pour que nous puissions apprécier notre vie au Royaume-Uni. »

L’événement fait partie de l’exposition en cours de Salma Zulfiqar à la bibliothèque de Birmingham, "Building Peace through the Oceans", qui vise à promouvoir l’intégration des migrants et à illustrer les contributions positives qu’ils apportent.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Jessica Williams, OIM UK, Tel : + 44 20 7811 6063, Email : jewilliams@iom.int ou Christopher Gaul, Tel : + 4420 7811 6053, Email : cgaul@iom.int

  • Des femmes migrantes installées au Royaume-Uni explorent l'identité britannique à travers l'art. Photo: OIM