Déclarations et discours du Directeur général
10 aoû 2021

Déclaration du Directeur général de l'OIM sur la situation en Afghanistan

Genève - Je suis extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation en Afghanistan - en particulier l'impact sur les populations mobiles et déplacées, y compris les migrants de retour.

Ces derniers jours, les combats ont connu une escalade meurtrière dans les provinces de Helmand, Kandahar, Herat, Kunduz et Nimroz, ravivant les souffrances indicibles dans un pays où plus de 5 millions de personnes sont déjà déplacées à l'intérieur du pays.

Alors que le nombre de personnes déplacées en raison du conflit dans le pays augmente, atteignant plus de 359 000 nouveaux déplacés en 2021, l'OIM continuera à soutenir le peuple afghan, en fournissant des abris d'urgence, des articles de secours de base, des services de santé d'urgence et une aide à la protection aux personnes déplacées. En plus de la dynamique de déplacement interne, l'Afghanistan continue de voir un nombre record de migrants de retour sans papiers en 2021 ; plus de 680 000 Afghans sont rentrés au cours des sept premiers mois de cette année, selon l'équipe de surveillance des frontières de la Direction des réfugiés et du rapatriement (DoRR).

Le pays est également en proie à une troisième vague de COVID-19 et à une grave sécheresse. Ces facteurs font que près de la moitié de la population afghane a besoin d'une aide d'urgence, et il est attendu que leurs besoins continuent d’augmenter.  

L'OIM, ainsi que le reste de la communauté humanitaire, s'est engagée à rester et à fournir des secours et une assistance aux populations mobiles et déplacées en Afghanistan. Nous continuerons à opérer de manière neutre et impartiale, mais nous insistons pour que l'accès soit libre et que notre personnel et nos prestataires de services puissent fournir de l'aide et des services - en particulier aux femmes, aux filles et aux personnes les plus vulnérables - sans interférence. 

Nous exhortons toutes les parties au conflit et les pays voisins à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que les points de passage frontaliers restent ouverts et que les travailleurs humanitaires puissent accéder aux populations vulnérables dans les zones frontalières.

J'appelle également la communauté internationale et nos donateurs à soutenir nos efforts et à ne pas abandonner l'Afghanistan en ce moment critique.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

A Bangkok : Itayi Viriri, Email : iviriri@iom.int, Tel : +66659390934

A Genève : Safa Msehli, Email : smsehli@iom.int, Tel : +41794035526

En Afghanistan, Hadees Mohammad Pardes, Email : hpardes@iom.int, Tel : +93708198216