GLO.ACT

L’action mondiale pour prévenir et combattre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants est une initiative commune d’une durée de quatre ans (2015-2019) de l’Union Européenne (UE) et de l’ONUDC (Office des Nations-Unies contre la drogue et le Crime) qui est mise en œuvre en collaboration avec l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) et l’UNICEF (Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance). Le programme fait partie d’une réponse commune contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants et il est prévu qu’il soit mis en œuvre dans 13 pays stratégiquement sélectionnés, à travers l’Afrique, l’Asie, l’Europe de l’Est et l’Amérique Latine. L’accent sera mis sur l’assistance aux autorités gouvernementales, aux organisations de la société civile, aux victimes de traite et migrants objets de trafic illicite.

Finalités et Objectifs : Le programme vise à assister les pays sélectionnés à développer et mettre en œuvre une riposte nationale globale contre la traite et le trafic illicite de migrants. Une approche basée à la fois sur la prévention et sur la protection a été adoptée et comprend six interventions clés, rattachées aux objectifs suivants:

  • Politique de développement et stratégie
  • Assistance en matière législative
  • Renforcement des capacités
  • Coopération régionale et transrégionale
  • Protection et assistance aux victimes de la traite et aux migrants objets de trafic illicite
  • Assistance et soutien aux enfants parmi les victimes de la traite et les migrants

De manière plus spécifique, l’OIM se concentrera sur l’objectif 5 en développant et en mettant en œuvre des cadres de protection et d’assistance visant à protéger les droits des migrants victimes de traite ou objet de trafic illicite ainsi que d’autres migrants vulnérables. Ces cadres de protection viseront à améliorer l’accès des migrants vulnérables à des services de protection et d’assistance en améliorant la capacité des acteurs de protection à fournir des services de haute qualité. Ces activités seront mises en œuvre par l’OIM dans six pays cibles, la Biélorussie, le Brésil, la RDP Lao, le Mali, le Maroc et l’Afrique du Sud.

Au niveau mondial, l’OIM développera des standards, des lignes guides et des programmes de formation sur l’assistance aux migrants vulnérables et sujets y relatifs. A la fin du projet, il est prévu que les gouvernements et les partenaires de la société civile des pays cibles aient les compétences et des mécanismes en place afin d’identifier et de déterminer les vulnérabilités propres à chaque migrant, dont les migrants - adultes ou enfants - victimes de traite et objet de trafic illicites, et puissent les référer aux services d’assistance et de protection pertinents à leurs besoins, ceci en ligne avec les standards internationaux. De plus, le projet vise à s’assurer que les différents acteurs de protection aient accès à des standards et des ressources améliorés sur l’assistance aux migrants vulnérables.

 

Ce Projet est Financé par l’Union Européenne