L’OIM identifie de nouveaux déplacés internes en provenance de l’ouest de Mossoul

Posted: 
07/14/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Iraq - Tandis que les combats pour reprendre l’ouest de Mossoul arrivent à leur terme cette semaine, la Matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’OIM fait état d’environ 380 000 déplacés internes – ou plus de 63 000 familles – récemment enregistrés à l’est de la ville de Mossoul.

Cette semaine, la DTM de l’OIM en Iraq a publié son 74ème rapport. Mis à jour à partir du 30 juin 2017, il couvre le déplacement et les mouvements de retour à travers le pays.

Le rapport fait état de 3 351 132 habitants – 558 522 familles – déplacés depuis janvier 2014 et dispersés à travers 104 districts et 3 654 emplacements différents en Iraq. Pendant la même période, la DTM a identifié 1 952 868 déplacés de retour, soit 325 478 familles.

Au niveau national, le nombre total de déplacés internes identifiés a augmenté d’environ 11 pourcent (331 098 personnes). Cette hausse est largement due à la réalisation de l’exercice de collecte de données communes de la DTM, en coopération avec les autorités locales à l’est de Mossoul.

Cette collaboration a permis d’identifier environ 380 000 personnes supplémentaires qui ont été déplacées depuis l’ouest vers l’est de Mossoul.

Ces résultats comprenaient des déplacements préventifs enregistrés dès janvier 2017, avant même le début des opérations militaires menées à l’ouest de Mossoul, en plus de ces déplacés internes qui sont passés par le site de dépistage d’Hammam Al-Alil puis qui se sont établis dans des installations à l’extérieur des camps dans le secteur de Kokjali.

Le 19 février 2017, le nombre total de personnes déplacées en raison des opérations à Mossoul a fortement augmenté avec le lancement de l’offensive à l’ouest de Mossoul. D’importants mouvements de population vers des emplacements hors des camps dans des zones difficiles à atteindre, en particulier à l’est de Mossoul, ont commencé à voir le jour.

Bien que bon nombre aient trouvé refuge dans des camps, un nombre considérable de ces déplacés a choisi de rester dans les zones récemment reprises à l’ouest de Mossoul. En réaction, la DTM a élargi sa méthodologie pour signaler les mouvements dans les endroits stratégiques, comme le site d’Hammam Al-Alil.

Pendant la même période, la DTM a collaboré étroitement avec les autorités locales en vue de soutenir l’établissement d’un système commun de collecte d’informations afin de recueillir des données cohérentes sur les déplacés internes à l’intérieur de la ville de Mossoul suite aux opérations militaires.

Ces quelques derniers mois, la DTM a détaché son personnel auprès des autorités locales pour réaliser des visites communes sur le terrain et recueillir des informations directes – au niveau des quartiers – sur les déplacés internes qui ont fui l’ouest de Mossoul et qui se trouvent désormais à l’est de Mossoul. Ce système de collecte de données établi par la DTM de l’OIM en Iraq a révélé un nombre sans précédent de personnes déplacées à l’intérieur du pays en prévention et a permis de localiser ceux qui ont choisi de vivre hors des camps.

Les conclusions de cet exercice ont été intégrées dans le suivi de l’urgence de la DTM, suite à plusieurs exercices de triangulation et de validation directe sur le terrain par des sources gouvernementales et non gouvernementales. La montée en flèche du nombre de déplacés internes visible sur le portail de Mossoul est due à l’intégration de ces nouvelles conclusions plus qu’à un événement spécifique.

D’après les nouvelles données de la DTM, au 13 juillet, 1 048 044 personnes (174 674 familles) ont été déplacées depuis l’est et l’ouest de Mossoul.

Parmi elles, plus de 825 000 personnes (137 000 familles) continuent d’être déplacées, dont 95 pourcent ont été identifiés dans les quartiers et les villages du gouvernorat de Ninive, tandis que les 5 pourcent restants sont répartis à travers 12 gouvernorats.

Quelque 222 732 autres déplacés internes sont aujourd’hui rentrés chez eux. La DTM continue de collaborer étroitement avec les autorités nationales pour harmoniser les données sur les déplacés à travers le pays.

La DTM s’emploiera à mettre à jour ces chiffres chaque semaine, à mesure que les visites sur le terrain se poursuivent à travers les 70 quartiers couverts à l’est de Mossoul. La collaboration avec les autorités locales se poursuit en vue d’étendre le système à l’ouest de Mossoul et d’améliorer le suivi des déplacés de retour à travers la ville.

« Ces nouvelles données nous permettent de mieux comprendre l’immense crise qui nous touche. L’OIM en Iraq continuera de travailler avec les autorités nationales et locales en vue de vérifier les mouvements des déplacés et de fournir l’aide humanitaire nécessaire dans la pleine mesure de nos ressources », a déclaré Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l’OIM en Iraq.

Depuis le 74ème rapport de la DTM, la population de retour a augmenté de 8 pourcent (139 188 personnes) pendant cette période.

Les deux gouvernorats qui connaissent le plus grand nombre de retours sont Al-ânbar (8 pourcent ou 69 108 personnes) et Ninive (25 pourcent ou 67 530 personnes).

Compte tenu des informations et de la méthodologie de la DTM, l’équipe de pays chargée de l’action humanitaire a revu ses chiffres prévisionnels pour la réponse humanitaire à 3,4 millions de déplacés internes.

Au total, 123 membres de l’équipe d’intervention et d’évaluation rapides de l’OIM en Iraq et 9 500 informateurs à travers le pays ont coopéré avec la DTM afin de générer des données pour les dernières conclusions de son rapport, disponibles ici :
http://iraqdtm.iom.int/downloads/DTM%202017/June%202017/Round%2074%20-30%20June%202017/Round74_Report_English_2017_June_30_IOM_DTM.pdf
La DTM de l’OIM suit activement de déplacement à travers l’Iraq. Pour les résultats de la DTM et de plus amples informations sur la méthodologie de la DTM, rendez-vous sur le portail de la DTM : http://iraqdtm.iom.int

Les derniers chiffres du suivi de l’urgence sur le déplacement depuis Mossoul sont disponibles ici :

http://iraqdtm.iom.int/EmergencyTracking.aspx

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Iraq :
Hala Jaber, Tel : +964 751 740 1654, Email : hjaberbent@iom.int
Sandra Black, Tel : +964 751 234 2550, Email : sblack@iom.int

  • Recently displaced families arrive in camps outside of West Mosul. Photo: Raber Aziz / UN Migration Agency (IOM) 2017

    Photographs and footage from IOM Iraq are available for use with the appropriate credit and can be downloaded here.