Communiqué
Global

Nouvelle campagne d'information contre la traite des êtres humains

Le bureau de l'OIM de Colombie et la
Fondation Ricky Martin ont lancé une campagne d'information
contre la traite des êtres humains pour prévenir les
victimes potentielles des risques lies a la migration clandestine
et aux trafiquants sans scrupule qui font leur commerce de
rêves d'expatriation. Cette campagne est financée par
l'ambassade de Hollande de Bogota.

Le but de cette nouvelle campagne est de
fournir des informations fiables aux personnes qui envisagent de
s'expatrier pour qu'elles puissent le faire légalement et de
les avertir des risques inhérents a la migration
irrégulière qui exposent ces personnes a
l'exploitation sexuelle, au travail ou au mariage forcé.

Dans le cadre de cette campagne, plusieurs
spots seront diffusés à la télévision,
avec la start Ricky Martin et des messages seront également
diffusés à la radio, de même qu'un court
métrage qui sera diffusé dans les salles de
cinéma. Des posters seront également affichés
dans les aéroports et les terminaux de bus et troupe de
théâtre entamera une tournée dans les dix plus
grandes villes du pays.

Pour mieux diffuser ce message de
prévention, l'OIM s'est assurée du soutien du secteur
privé et des journalistes.

Lors de la cérémonie
d'inauguration de la campagne, au musée national de Bogota,
Diego Beltrand, chef de mission pour l'OIM a déclaré
que cet engagement constitue la « preuve que le pays et la
communauté internationale sont prêts à
s'engager pour que tous les Colombiens puissent réaliser
leurs rêves. »

Sabas Pretelt de la Vega, Ministre colombien
de la justice et de l'intérieur, a déclaré que
le Président et la Première dame du pays se sont
fermement engagés dans la lutte contre la traite des
êtres humains. Il a ajouté : « Quand je suis
arrivé au gouvernement, je n'avais aucune idée de
l'étendue de la traite des êtres humains dans le monde
et dans notre pays. Mais le travail de ces dernières
années et notre nouvelle loi contre la traite des
êtres humains apportent plus de soutien aux victimes. Il est
important que les victimes sachent que ce n'est pas de leur faute
même si elles ont répondu à une offre
frauduleuse. »

Le Comité inter-institutionnel
colombien contre la traite des êtres humains et le banque de
développement inter-américaine soutiennent
également cette campagne.

D'après les recherches publiées
en 2006 et menées par le département administratif de
sécurité, la police colombienne et l'OIM, entre 2002
et 2004, plus de 200 Colombiens ont été victimes de
la traite. Cependant, l'OIM affirme que ce chiffre est en dessous
de la réalité car la plupart des victimes ne
demandent pas d'aide, ne se rendent pas compte qu'elles sont
exploitées ou ont peur de subir les violences de leurs
trafiquants.

Un centre d'appel a été
établi en 2003, dans le cadre de la première campagne
d'information de l'OIM apporte une aide aux victimes de la traite
en Colombie (01 80000 522020) ou a l'étranger (57 1
6001035). Au total, ce centre d'appel a déjà
reçu plus de 15 000 appels.

Pour plus d'informations, veuillez contacter
:

Rocio Sanz

OIM Colombie

Téléphone: +57.311 5619495 / 57.1.622 77 74 ext.
114

Courrier électronique : href="mailto:rsanz@oim.org.co" target="_blank" title=
"">rsanz@oim.org.co