Au cours de la dernière décennie, l’engagement de la diaspora dans les enjeux de développement comme la baisse de la pauvreté, la réponse humanitaire ou bien la relance après la crise a généré un intérêt croissant particulièrement de la part des gouvernements.  

Par conséquent, l’OMI a organisé en 2013 la première Conférence ministérielle de la Diaspora Internationale qui réunit des membres de haut-niveau des gouvernements, ainsi que des représentant académiques, des organisations de diaspora, la société civile, les médias, et le secteur privé du monde entier.  

A partir de ce moment, il y a eu un développement constant dans le champ de la politique migratoire multilatérale comme l’adoption de l’Agenda du Développement Durable de 2030 (ODDs) en 2015, et l’adoption du Pacte Mondiale sur les Migrations (PMC) en 2018.   

Ce dernier, à travers son Objectif 19, aspire à « créer des conditions pour les migrants et les diasporas à fin de contribuer au développement durable dans tous les pays.»  

Au 1,4, 5 avril 2022, l’OMI, comme l’ultime agence internationale travaillant sur les enjeux en rapport avec la mobilité humaine et comme coordinateur du réseau des Nations Unies pour la Migration, a co-organisé avec grand succès le Sommet Mondial de la Diaspora (SMD), en partenariat avec le gouvernement de l’Irlande et autres États participants.  

Le Sommet a assisté les États et les partenaires dans le suivi des accomplissements vis-à-vis l’objectif 19 comme une contribution envers le quadriennal du Forum d’Examen des Migrations Internationales ayant lieu en mai 2022.  

Le SMD a réuni gouvernements, organisations de diaspora, et autres acteurs pour développer une vision collaborative, à travers un dialogue significatif et un dialogue structuré, afin de s’engager activement avec les communautés transnationales comme agents et catalyseurs du développement durable.  

Le résultat du SMD est la Déclaration de Dublin, un plan d’action pour les organisations de la diaspora qui vise à institutionnaliser et opérer les capitaux de la diaspora en termes de politique, de programmes, et de partenariats dans le cadre d’un cadre cohérent et consistant. Il consiste en un plan d’action concis et visionnaire pour le support de l’engagement stratégique des organisations de la diaspora. Plus particulièrement, le document reflète le besoin d’enrichir le partenariat entre les différents secteurs et niveaux du gouvernement, le besoin de créer des opportunités durables et des mécanismes pour l’apprentissage et a contribution, et l’importance de continuer à améliorer les solutions innovatrices et les programmes conçus pour l’intérêt et les compétences des membres de la diaspora.

Agenda
  • Téléchargez l'agenda final du Sommet ici.
Documents d'antécédents 

 

Photographies
La déclaration de Dublin  

Le résultat du Sommet Mondial de la Diaspora est la Déclaration de Dublin qui constitue un plan d’action et des engagements tangibles afin d’institutionnaliser et d’opérationnaliser le capital de diaspora à travers des lois, des programmes et des partenariats dans un cadre cohérent et consistant.  

L’engagement fait représenter la croyance profonde en l’engagement de la diaspora comme une force de long-term d’un impact qui touche tous les piliers du développement durable, qu’il soit social, humain, économique, ou environnemental.  

Le document reflète le besoin d’entretenir les partenariats entre tous les secteurs et les différents niveaux du gouvernement, le besoin de créer des opportunités durables et des mécanismes pour apprendre et contribuer, ainsi que le besoin d’encourager les solutions innovantes et des programmes conçus aux intérêts et aux compétences des membres de la diaspora.  

Si vous êtes un gouvernement ou une organisation et vous vouliez apporter votre soutien à la Déclaration de Dublin, n’hésitez pas à nous contacter via cette adresse: globaldiaspora@iom.int

Déclaration de Dublin : arabe, anglaisefrançaise, italien, mandarin, portugais, espagnol

Les partisans de la Déclaration de Dublin 

Les supporteurs de la Déclaration de Dublin.  

Les pays et les organisations ayant soutenu la Déclara tion de Dublin sont :  

Union Africaine, Arménie, Bangladesh, Cabo Verde, Colombie, Égypte, El Salvador, Fidji, France, Géorgie, Allemagne, Inde, Irlande, la Jamaïque, Kenya, Lesotho, Ile Maurice, Mexique, Moldova, Niger, Mozambique, Monténégro, Peru, Philippines, Portugal, Sénégal, Somalie, Soudan, Turquie, Uruguay. 

Si vous êtes un gouvernement ou une organisation et vous vouliez apporter votre soutient à la Déclaration de Dublin, n’hésitez pas à nous contacter via cette adresse :  globaldiaspora@iom.int.