Plus de 55 millions de personnes sont actuellement déplacées à l’intérieur de leur propre pays, déracinées par les conflits, la violence et les catastrophes. Les déplacés internes vivent souvent dans des endroits surpeuplés et insalubres où les emplois et les services sont rares. Ces conditions désastreuses ont aujourd’hui empiré en raison des risques sanitaires et des impacts socioéconomiques de la pandémie. 

L'OIM est présente avant, pendant et après les crises, travaillant aux côtés des autorités nationales et locales et d'autres organisations internationales. En 2019, l'Organisation a fourni une protection et une aide à plus de 21 millions de déplacés internes et à six millions de membres des communautés d'accueil touchées. 

L'OIM joue également un rôle actif dans les initiatives mondiales visant à résoudre le déplacement interne, notamment le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur les déplacements internes, une initiative lancée par le Secrétaire général en février 2020 pour trouver des solutions audacieuses à cette crise mondiale et la plateforme GP20, qui promeut les Principes directeurs relatifs au déplacement interne.